Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ville d'Orléans rachète deux bâtiments à la Caisse d'Épargne pour agrandir et rénover le Conservatoire

-
Par , France Bleu Orléans

La ville d'Orléans vient d'acquérir deux bâtiments situés derrière l'hôtel Groslot, pour agrandir l'actuel site du Conservatoire, place Sainte-Croix. L'ensemble sera rénové de fond en comble d'ici 2026 pour offrir une meilleure qualité d'accueil et d'enseignement aux quelques 1.200 élèves.

Entrée principale du Conservatoire d'Orléans place Sainte-Croix
Entrée principale du Conservatoire d'Orléans place Sainte-Croix © Radio France - Christophe Dupuy

Depuis plusieurs années, la ville d'Orléans souhaite rénover et agrandir l'actuel Conservatoire de musique, danse et théâtre d'Orléans. Le dernier projet date de 2018 : le maire de l'époque, Olivier Carré, avait proposé de déménager le Conservatoire dans une future cité de la Musique, sur la tête nord du Pont de l'Europe. Depuis, ce projet a été abandonné et l'actuelle municipalité a cherché d'autres solutions. "On voulait conserver le Conservatoire en centre-ville quoiqu'il arrive" explique l'adjoint au maire chargé de la culture, William Chancerelle, "c'est une question d'image, de rayonnement et aussi de facilité pour les élèves et leurs familles.

Deux bâtiments acquis pour un peu plus d'un million d'euros

Il y a quelques mois, une opportunité s'est présentée à la ville d'Orléans, elle a racheté à la Caisse d'Épargne, rue d'Escures, deux bâtiments situés à l'arrière du jardin de l'hôtel Groslot et donc tout proches du Conservatoire et de la salle de l'Institut. La ville a déboursé 1,3 million d'euros pour ces deux bâtiments de bureaux qui font environ 640 mètres carrés. "Ce n'est évidemment que la première étape" précise William Chancerelle, "on va les rénover, les repenser et en même temps s'occuper des actuels locaux Place Sainte-Croix".

Vue sur l'un des bâtiments acquis depuis le jardin de l'hotel Groslot
Vue sur l'un des bâtiments acquis depuis le jardin de l'hotel Groslot © Radio France - Patricia Pourrez

On n'enseigne plus la musique comme il y a 30 ans

Dans les prochains mois, la ville d'Orléans va nommer un maître d'œuvre pour concevoir l'ensemble de la rénovation, qui comprendra aussi la Salle de l'institut. Pour William Chancerelle, "_il faudra repenser totalement les choses car on n'enseigne plus la musique comme il y a 30 ans. On ne fait plus du solfège comme avant, on ne pratique plus en groupe comme avant et il faut aussi laisser plus de place aux musiques actuelles et donc avec une acoustique particulière."  _Si tout va bien, les travaux de rénovation pourraient débuter en 2024 ou 2025 pour une livraison des travaux d'ici fin 2026. 

Pas de rénovation pour l'instant à l'Hôtel des Créneaux 

Le Conservatoire d'Orléans compte actuellement une autre une antenne, dans l'Hôtel des Créneaux, place de la République. Ce bâtiment, ancien siège de l'hôtel de ville, est classé aux monuments historiques. "C'est un lieu magnifique et on a bien conscience qu'une rénovation sera plus complexe que sur le site de Sainte-Croix. Donc, on verra ça après. On ne veut pas lancer deux chantiers à la fois" précise William Chancerelle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess