Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La ville de Dinan veut racheter l'ensemble des remparts

mardi 1 novembre 2016 à 6:00 Par Céline Guétaz, France Bleu Armorique

Pour mieux les entretenir et les mettre en valeur, la Ville de Dinan va racheter la totalité des remparts de la ville, elle n'en détient pour l'instant que 80%. Elle va proposer aux actuels propriétaires privés de leur racheter leurs pans de remparts à un euro symbolique.

En février 2015, un pan des remparts de Dinan s'était effondré
En février 2015, un pan des remparts de Dinan s'était effondré © Radio France - Johan Moison

L'objectif est d'engager un programme d'entretien et de rénovation de la totalité des 3 kilomètres de remparts. Pour l'instant, la ville peut seulement intervenir sur les parties qui lui appartiennent. Elle ne détient que 80% des remparts, le reste est privé. La ville souhaite donc aujourd'hui acquérir l'ensemble du bâti. Une quarantaine de propriétaires a été recensée, mais la tâche est assez complexe. Un cabinet de géomètre a été désigné et il devra rendre un état des lieux dans les prochains mois.

Nous allons proposer un euro symbolique aux propriétaires privés" - Didier Lechien, le maire de Dinan

Les propriétaires seront faciles à convaincre, car ils sont nombreux à avoir contacté la mairie après les éboulements de février 2015. Ces propriétaires sont inquiets, ils ne savent pas comment faire pour entretenir ce bâti. "C'est une charge très lourde d'entretenir ces remparts, selon le maire de Dinan, d'autant qu'aucune compagnie d'assurances ne veut assurer ce type de bien."