Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ville de Forbach retenue pour accueillir de nouveaux services des finances publiques

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Forbach fait partie des 50 villes de taille moyenne en France qui accueilleront des services des finances publiques actuellement localisés dans les métropoles. C'est une façon, pour l'Etat, de rapprocher les citoyens des administrations, dans des secteurs où beaucoup de services publics ont disparu.

Le centre des impôts de Forbach.
Le centre des impôts de Forbach. © Maxppp - Philippe Riedinger

L'annonce a été faite, ce mercredi 29 janvier, par Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics. La ville de Forbach, en Moselle, accueillera des services de la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP), actuellement situés en Île-de-France et dans les grandes métropoles.

Un peu plus de 400 collectivités avaient répondu à l'appel à candidatures, lancé le 17 octobre 2019 par l'Etat. Après examen des dossiers de la part d'un comité interministériel, auquel ont également participé les organisations syndicales, 50 villes ont été retenues sur la base de plusieurs critères : la situation sociale et économique du territoire, son attractivité, la qualité des solutions immobilières proposées et enfin les conditions d'accueil des agents des finances publiques. 

Les transferts des services commenceront en 2021

"La nature exacte des services concernés de la DGFIP, leur dimensionnement et le calendrier détaillé des opérations seront précisés dans un second temps en fonction de l’avancée des concertations avec les représentants du personnel", explique le Ministère de l'Action et des Comptes publics, dans un communiqué. Il précise que "ces opérations feront l’objet d’un accompagnement RH exemplaire afin de tenir compte des attentes des agents volontaires concernés".

Seule certitude, les transferts des services en région commenceront dès 2021, alors qu'une autre vague de déconcentration sera annoncée au printemps 2020. 

Pour Gérald Darmanin, "c'est une des réponses à la crise de confiance envers l’État de populations éloignées des grandes agglomérations, qui tient notamment à la disparition de certains services publics. Localiser dans les territoires un service actuellement situé dans une grande métropole ne fait que des gagnants. Les agents, sur la base du volontariat, qui peinent à se loger dans les grandes métropoles et font parfois deux heures de transport par jour pour se rendre sur leur lieu de travail, pourront bénéficier d’une meilleure qualité de vie."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu