Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ville de Lorient lance un service dédié à la condition animale

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Pour améliorer la condition des animaux qui prennent de plus en plus de place de nos vies, la ville de Lorient lance un service dédié. Un numéro de téléphone et une adresse mail sont mis en place dès ce lundi pour recueillir les doléances des Lorientais sur le sujet.

Thierry Charrier, conseiller municipal à l'initiative de ce projet, a lui-même un compagnon à quatre pattes : Prozac. Un nom choisi en référence à son ancien métier de psychiatre.
Thierry Charrier, conseiller municipal à l'initiative de ce projet, a lui-même un compagnon à quatre pattes : Prozac. Un nom choisi en référence à son ancien métier de psychiatre. © Radio France - Adeline Divoux

Cette mission faisait partie du programme de campagne de Fabrice Loher, le maire de Lorient élu en 2020 : travailler sur la condition animale, puisque 65% des Français en possèdent un. C'est maintenant chose faite, la Ville vient de lancer une permanence dédiée, effective dès ce lundi 8 février. "Ce n'est pas un gadget. Il s'agit de faire travailler en transversalité l'ensemble des services de la ville, avec un numéro et un mail uniques", indique le maire. L'objectif est de recueillir les doléances des Lorientais sur la question pour mieux prendre en compte la place des animaux dans la commune. "Cela va du puçage de l'animal, à des questions de propreté dans la ville, où sont les canisites par exemple. Mais cela peut aussi être des éléments qui posent davantage problème comme la présence des chiens errants ou des incivilités. Toutes ces questions doivent trouver réponse", ajoute Fabrice Loher. 

L'idée, ensuite, est d'améliorer le quotidien de nos compagnons. "L'animal est là aussi pour enjouer notre quotidien, donc nous leur devons bien de s'occuper un peu d'eux et de leur place dans la vie urbaine", sourit l'élu. Plusieurs projets sont actuellement sur la table : la création d'espaces canins sécurisés, développer davantage l'éco-pâturage qui existe déjà près de la Base et sur les chemins de fer, mais aussi mettre en place un jardin du souvenir.

Un lieu de repos pour les animaux

Derrière cette initiative, il y a Thierry Charrier, conseiller municipal et ancien psychiatre. Pour lui, le jardin du souvenir est un besoin pour les propriétaires d'animaux : "Derrière ma casquette de psy, je vois cette douleur quand il y a un deuil. C'est très difficile, alors c'est un lieu que l'on veut comme une balade où l'on puisse faire ce deuil." Ce jardin, qui sera choisi par les Lorientais parmi trois propositions, a vocation à être accessible à tous. "On s'est inspiré de ce qui se faisait de mieux, parmi ce qui existe pour toutes les bourses : les empreintes coûtent 20 euros, quand une urne en coûte 300. Il n'y aura pas d'inhumation", précise le conseiller municipal délégué à la condition animale à Lorient. Le lieu sera dévoilé en octobre.

Ce type de délégation est pour l'instant assez rare en France, peu de communes l'ont mise en place. Une fierté pour le maire Fabrice Loher : "Lorient est innovant, très bien ! J'assume de mettre en place cette initiative, en espérant que cela aidera d'autres municipalités à prendre des mesures du même ordre."

Pour joindre la permanence dédiée, il suffit d'appeler gratuitement le 02.97.02.22.74 du lundi au vendredi ou d'écrire un mail à conditionanimale@mairie-lorient.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess