Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La Ville de Montpellier continue son combat contre les incivilités

-
Par , France Bleu Hérault

Un an après la mise en place de sa Brigade Propreté Incivilités (BPI), la Ville de Montpellier dresse un premier bilan positif. Mais la lutte contre les incivilités continue, avec un nouveau Code de la rue qui répertorie les principaux actes de mauvaise conduite.

La Brigade Propreté Incivilités lutte notamment contre le dépôt de déchets encombrants au mauvais endroit
La Brigade Propreté Incivilités lutte notamment contre le dépôt de déchets encombrants au mauvais endroit © Radio France - Sophie Eychenne

Montpellier, France

Ce mardi 12 mars, la Ville de Montpellier a dressé un premier bilan positif, un an après la mise en place de la Brigade Propreté et Incivilités (BPI). C'était aussi l'occasion de présenter son Code de la rue et de lancer sa nouvelle campagne "Scènes d'incivilités". Le Code de la rue est un petit livret de quinze pages, disponible chez les commerçants montpelliérains qui en ont fait la demande. Il recense les principaux actes d'incivilités et les bons gestes à adopter : jeter son mégot éteint dans un cendrier, ramasser les déjections canines, déposer ses déchets encombrants au bon endroit le bon jour.

68 euros d'amende

L'objectif est avant tout pédagogique : si la ville est propre et entretenue, les citoyens se montreront plus soigneux et respectueux. C'est un "cercle vertueux", selon Valérie Barthas-Orsal, vice présidente de Montpellier Métropole et adjointe au maire chargée de la propreté, qui a dressé le bilan avec Lorraine Acquier, ajointe au maire chargée de la sécurité.

La Brigade Propreté et Incivilités se compose de 32 agents assermentés. Si leur rôle est avant tout préventif, ils peuvent également laisser des avis de contravention. En cas de flagrant délit, les contrevenants s'exposent à une amende de 68 euros minimum.

Une nouvelle campagne "scènes d'incivilités"

La BPI organise parfois des opérations nocturnes dans certains endroits ciblés, par exemple la place Pétrarque ou le boulevard Bonne-Nouvelle, particulièrement concernés par les incivilités.

Désormais, lorsque les agents de la BPI croiseront des déchets encombrants, des cartons ou des sacs d'ordures, ils immortaliseront la "scène d'incivilités" à la manière d'une scène de crime, avec de la rubalise et des stickers qui rappelleront les 68 euros l'amende dont le contrevenant est passible.

La "scène d'incivilités" est délimitée par de la rubalise, à l'image d'une scène de crime - Radio France
La "scène d'incivilités" est délimitée par de la rubalise, à l'image d'une scène de crime © Radio France - Sophie Eychenne

Prochaine étape pour ces agents municipaux : identifier les personnes responsables d'incivilités pour engager des poursuites, si nécessaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu