Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ville de Montreuil expérimente "la circulation apaisée" cet été

-
Par , France Bleu Paris

La ville de Montreuil a décidé d'expérimenter cet été une "circulation apaisée" dans le quartier Solidarité-Carnot pour permettre aux cyclistes, piétons et riverains de circuler plus en sécurité et pour dissuader les automobilistes de passer par les "petites rues" pour éviter les grands axes.

La ville de Montreuil expérimente "la circulation apaisée" cet été
La ville de Montreuil expérimente "la circulation apaisée" cet été © Radio France - Hajera Mohammad

Apaiser l'espace public, c'est l'objectif de l'expérimentation, lancée cette semaine, à Montreuil en Seine-Saint-Denis. La ville a décidé d'installer des aménagements spécifiques dans trois rues du quartier Solidarité-Carnot, qui permettent de barrer le passage aux voitures et aux camions mais pas aux vélos, ni aux piétons. 

"Hiérarchiser la circulation"

L'idée est de dissuader les automobilistes qui ont tendance à utiliser "les petites rues" comme des raccourcis, pour couper et ne pas avoir à utiliser les axes les plus chargés. Mais cela se fait souvent au détriment des riverains de ces rues, victimes des nuisances, rappelle Olivier Stern, l'adjoint au maire en charge des mobilités. "Il s'agit de bien hiérarchiser la circulation avec une fluidité de trafic sur les grandes avenues et les boulevards. En revanche, à l'intérieur des quartiers, on doit avoir un trafic plus faible qui favorise les trajets à pied, pour amener ses enfants à l'école, aller faire ses courses à la boulangerie ou aller à la phamacie.. c'est plus agréable quand on est pas perturbé par un niveau de trafic ou de bruit trop important", assure l'élu.

La fin des raccourcis ?

Les applications GPS ont aussi joué un rôle ces dernières années, rappelle Olivier Stern. "Les plans et la signalisation qu'on avait en place jusqu'à présent ont été balayés par la navigation sur Google ou Waze notamment qui proposent des itinéraires dans ces petites rues qui ont un niveau de trafic qui n'ont rien à voir avec ce qu'on peut attendre dans un quartier résidentiel".

Alors pour "apaiser" le trafic, la ville a installé de premiers aménagements à différents du quartier : sur la place Carnot, rue de Condorcet et rue de la Solidarité notamment. Il s'agit essentiellement de poteaux en plastique installés au milieu d'un carrefour qui filtre les passages : les automobilises sont obligés de dévier leur route, alors que les piétons et les cyclistes peuvent continuer à circuler.

"Une circulation bien hiérarchisée, bien organisée" - Olivier Stern, adjoint au maire de Montreuil en charge des mobilités

Des riverains partagés

Dans la rue de la Solidarité, qui voit passer en moyenne 5.000 véhicules par jour, l'ambiance est plus calme depuis l'installation de ce filtre, reconnaît Jean-Michel, qui y vit depuis 12 ans. "Avant le matin, on entendait les klaxons, les engueulades, il y avait des embouteillages, c'est vrai que c'est plus agréable, on peut même discuter avec le voisin du trottoir d'en face, avant c'était impossible de s'entendre". Fançois, lui, circule à vélo uniquement et il est ravi aussi. "C'est plus de sécurité surtout pour les enfants qui vont à l'école, il y aura beaucoup moins de trafic à la rentrée et peut-être moins de vitesse".

Mais tous ne sont pas satisfaits. Au volant, certains automobilistes semble agacés, d'autres découvrent les aménagements et se retrouvent à faire demi-tour sans trop savoir par où passer, alors que les scooters et motos n'hésitent pas à rouler entre les potaux. Régine, elle, est piétonne et affirme que les voitures passent désormais dans sa rue. "Elles sont toutes déviées vers ma petite rue, donc c'est l'enfer. Elles tournent toutes en rond... C'est dangereux pour les enfants et plus pollué aussi", affirme la Montreuilloise.

La ville de Montreuil expérimente "la circulation apaisée" cet été
La ville de Montreuil expérimente "la circulation apaisée" cet été © Radio France - Hajera Mohammad

Premier bilan à la fin de l'année

La ville de Montreuil, dirigée par Patrice Bessac (PCF), reconnaît que des aménagements seront à revoir, à améliorer, mais d'autres seront sans doute pérenisés et pourquoi pas les étendre pourquoi à d'autres quartiers ? Les espaces pourront alors être végétalisés ou transformés en aires de jeux. C'est tout le sens de cette expérimentation qui doit durer jusqu'à fin septembre et qui est menée en partenariat avec la ville de Vincennes, sur laquelle s'étend également le quartier Solidarité-Carnot. Le coût des travaux pour cette première phase expérimentale s'élève à 28.000 euros. Un premier bilan est attendu d'ici la fin de l'année. 

La ville de Montreuil expérimente "la circulation apaisée" cet été - REPORTAGE

Choix de la station

À venir dansDanssecondess