Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Ville de Nancy distribue près de 130 repas par jour à des enfants pendant les vacances scolaires

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Sud Lorraine

La municipalité nancéienne prévient qu'elle reste "aux côtés des familles les plus fragiles" pendant cette crise sanitaire. Elle distribue des repas aux enfants des foyers les plus en difficulté, accueille encore des petits suivis par le Dispositif de Réussite Educative dans des centres de loisirs.

(Photo d'illustration) Des distributions de repas pour les enfants des familles "les plus fragiles" pendant toutes les vacances scolaires
(Photo d'illustration) Des distributions de repas pour les enfants des familles "les plus fragiles" pendant toutes les vacances scolaires © Radio France - Suzanne Shojaei

Dans un communiqué ce lundi 12 avril, la mairie de Nancy annonce une mobilisation auprès des familles les plus fragiles, "dans cette période de crise qui peut peser sur les budgets les plus étroits".  

Près de 40 repas sont prévus d'être distribués quatre fois par semaine à l'école Emile Gallé de Nancy
Près de 40 repas sont prévus d'être distribués quatre fois par semaine à l'école Emile Gallé de Nancy © Radio France - Natacha Kadur

Elle annonce qu'elle distribue pendant toutes ces vacances scolaires, du 12 avril au 23 avril, 133 repas par jour "aux enfants des foyers à faibles ressources.

110 familles se sont inscrites, qui bénéficient toute l'année d'un tarif à 1 euro pour la restauration scolaire. Les distributions s'organisent dans trois écoles de la ville : "L'idée a été d'être au plus proche des lieux de vie que ça concernait, soit dans les quartiers prioritaires de la ville soit dans les endroits ou beaucoup d'habitants sont concernés par cette tarification, pour que ce ne soit pas une difficulté supplémentaire que de venir se déplacer pour aller chercher des repas", explique Véronique Billot, adjointe au maire en charge de l'enfance et l'éducation. 

Des repas à emporter comme à la cantine 

Quelques centaines de familles peuvent en bénéficier, même si toutes n'ont pas répondu à la proposition de la municipalité : "Peut être par peur de solliciter de l'aide", témoigne Nathalie, qui participe à l'organisation de la distribution à l'école Emile Gallé.

Une aide comme ça, ça soulage beaucoup - Eduardo, parent d'élève

Cette aide était la bienvenue pour les parents qui étaient venus chercher leurs repas ce mardi, alors que les écoles sont fermées pour deux semaines et qu'il faut trouver des solutions de garde pour les enfants. Eduardo, l'un des papas présents, s'occupe seul de ces deux filles en ce moment et reconnait que c'est un vrai coup de pouce : "La prériode est un peu compliquée en ce moment. Leur maman n'est pas là, il y a beaucoup de choses à faire donc une aide comme ça, ça soulage beaucoup."

Les repas sont fournis par le même prestataire de restauration scolaire qu'à la cantine, et distribués prêts à être réchauffés
Les repas sont fournis par le même prestataire de restauration scolaire qu'à la cantine, et distribués prêts à être réchauffés © Radio France - Natacha Kadur

Ce sont aussi des repas en moins à cuisiner pour les parents qui ont aussi des journées bien remplies, reconnait Nathalie, une maman : "Ce n'est pas forcément evidemment de composer les menus midi et soir , pourqu'ils soient variés, équilibrés . Là au moins j'ai l'assurance qu'elle a un repas complet.

Des mamans pratiquant le ramadan, qui démarre aujourd'hui, s'épargnent aussi de devoir se mettre aux fourneaux pour la mi-journée, les enfants ne pratiquant pas le jeûne comme leurs parents. 

Enfin, c'est une occasion d'avoir un contact social, même très bref, pour les familles, et une façon d'entretenir le goût de l'école, d'une certaine manière, pour les enfants. 

Maintien de certains accueils périscolaires et de loisirs 

Autre initiative municipale pendant ces deux prochaines semaines : l'accueil d'une trentaine d'enfants dans quatre accueils de loisirs ouverts pour les enfants nancéiens de personnels prioritaires. Des enfants suivis par le Dispositif de Réussite Educative, "une proposition complémentaire au soutien scolaire mis en place par l'Education Nationale et les associations de quartier après l'école" .

Enfin en accord avec la préfecture, et toujours  "dans le respect des contraintes sanitaires", la Ville de Nancy "est aux côtés de trois associations d'Education populaire qui ouvrent des accueils de mineurs sur des quartiers prioritaires pour des enfants fragiles en raison de leur situation familiale ou sociale". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess