Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nantes aura un nouveau stade mais celui de La Beaujoire ne sera pas détruit

vendredi 9 novembre 2018 à 17:04 Par Pascal Roche et Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan et France Bleu

La ville de Nantes aura un nouveau stade mais ne détruira pas La Beaujoire. Le maire a annoncé vendredi que le projet immobilier prévu autour du stade est abandonné.

Le stade de la Beaujoire ne sera pas démoli comme le souhaitaient une partie des supporters du FC Nantes
Le stade de la Beaujoire ne sera pas démoli comme le souhaitaient une partie des supporters du FC Nantes © Maxppp -

Nantes, France

Le maire de Nantes a annoncé vendredi l'enterrement du projet Yello Park présenté en grandes pompes en septembre 2017, il prévoyait la construction d'un nouveau stade, d'un nouveau quartier et la démolition du stade La Beaujoire.  Le volet immobilier avec ses 1500 logements (2000 initialement prévus) est abandonné, un stade sera construit sur un terrain de 9 hectares (le projet global s'étendait sur 21 hectares) mais Johanna Rolland a ajouté que le stade de La Beaujoire inauguré en 1984 ne serait pas démoli. Il gardera une vocation sportive a expliqué le maire de Nantes. 

Un élu moderne doit avoir des convictions fermes. Et sur ce dossier, j'en ai une. Pas d'argent public pour le football professionnel. Mais un élu moderne doit également écouter. J'ai entendu les habitants. Ils m'ont dit des choses. C'est de ma responsabilité de tenir compte de leurs avis" affirme le maire de Nantes Johanna Rolland

Le FC Nantes portera seul le projet d'un nouveau stade

Exit donc le projet urbain mené par le prometteur Nantais Yoann Joubert. Le projet d'un nouveau stade est désormais porté par le FC Nantes et son président Waldemar Kita. Il tourne autour d'une enceinte estimée à environ 200 millions d'euros. Elle sera notamment construire avec des fonds privés. La ville ne mettra pas un centime dans l'opération.

La Beaujoire ne sera pas démolie

Inauguré en 1984, le stade de la Beaujoire sera conservé en l'état. "Il y a un fort attachement à cette enceinte" souligne Johanna Rolland. "Nous voulons lui donner une deuxième vie. Elle conservera une vocation sportive" précise Pascal Bolo, le vice-président de Nantes Métropole. Parmi les pistes à l'étude, il y a celle qui mène au Stade Nantais. Le club de rugby, qui évolue en Fédérale 1, pourrait devenir le club résidant.  

Un projet polémique dès le départ

Le projet Yello Park aura donc vécu 14 mois, il était porté par le président du FC Nantes Waldemar Kita et par Yoann Joubert, le PDG du groupe immobilier Réalités. Très vite ce dossier a cristallisé les oppositions, celle d'une partie des supporters du FC Nantes et celle des riverains du stade de La Beaujoire hostiles notamment à la construction d'une tour de 120 mètres de haut. Par ailleurs, des fissures sont apparues au sein de la majorité municipale, les écologistes se sont positionnés contre le projet.