Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ville de Nice durcit le ton avec les jeunes fêtards sur les plages

-
Par , France Bleu Azur

Les jeunes fêtards sur les plages de Nice sont dans le viseur de la mairie de Nice et du préfet des Alpes-Maritimes. Tout le week-end, les policiers municipaux et nationaux mènent des contrôles, notamment pour faire respecter l'interdiction de boire de l'alcool sur la voie publique.

Policiers nationaux et municipaux ont mené une grosse opération de contrôle sur la Promenade des Anglais, ciblant les fêtards
Policiers nationaux et municipaux ont mené une grosse opération de contrôle sur la Promenade des Anglais, ciblant les fêtards © Radio France - Sonia Ghobri

Le maire de Nice et le préfet des Alpes-Maritimes veulent marquer le coup. Tous deux reçoivent depuis des mois une multitude de plaintes de riverains du bord de mer, de la rue des Ponchettes jusqu'au boulevard Franck Pilatte. Ces habitants dénoncent une ambiance délétère en bas de chez eux : des bagarres, des nuisances sonores (cris, musique...), des incivilités (détritus abandonnés sur la plage, sur les trottoirs). 

"C'était la boîte de nuit à 4h du matin. Ils ne sont partis qu'à 6h du matin, la police ne s'est pas déplacée..."

Fabienne commence à connaître le numéro de la police municipale par cœur et cette Niçoise perd patience : "Non mais passez une nuit ici. C'est infernal ! Il y a trois jours par exemple, on a halluciné, on s'est demandé qu'il se passait... des "boum boum boum", des hurlements, c'était la boîte de nuit à 4h du matin. Ils ne sont partis qu'à 6h du matin, la police ne s'est pas déplacée... Mais on n'en peut plus. On veut dormir"

La situation devient tellement invivable qu'un groupe sur l'application Whastapp a été créé avec ses voisins, ils échangent en pleine nuit au sujet des nuisances qu'ils subissent. Le préfet Bernard Gonzalès les croit volontiers "puisque je vis moi-même dans le quartier du Vieux-Nice au palais Sarde et il m'arrive régulièrement d'être réveillé par des cris, des bagarres".  

Des litres d'alcool déversés sur la promenade des Anglais

Alors policiers municipaux et nationaux, avec le soutien d'une équipe de CRS, sont mobilisés ce weekend pour mener des contrôles aux abords et sur les plages pour faire notamment respecter l'interdiction de consommer de l'alcool sur la voie publique, entre 20h et 5h du matin.

"Ce n'est pas justifié, on est entre potes, on s'amuse dans le calme. On va aller où maintenant ?"

Tous les fêtards ont été contraints de vider leurs bouteilles d'alcool devant les policiers. Certains se sont un peu emportés, d'autres ont tenté de négocier, en vain. Antoine a été coopératif, mais il a un sourire amer. "On passait une bonne soirée entre amis, on discutait. En plus on n'a pas trop d'argent alors perdre tout son alcool comme ça, c'est pas cool. Du coup on va peut-être repasser à l'épicerie", blague-t-il. Mathieu, lui, n'a absolument pas envie de faire de l'humour. Pour l'étudiant, cette mesure est injuste. "Ce n'est pas justifié, on est entre potes, on s'amuse dans le calme. On va aller où maintenant ? Dans le Vieux-Nice ? D'habitude il y a 20  fois plus de monde sur la promenade des Anglais, sur la plage et les policiers ne nous embêtent pas. Ils sont plus cool. S'il n'y a pas de bagarre, ils ne viennent pas." 

"Chaque nuit, le sang coule. Il y a des rixes, il y a des blessés."

Ce sont justement les bagarres que le préfet des Alpes-Maritimes souhaite éviter. "Nous sommes surpris de voir à quel point l'alcool prend une part de plus en plus grande ...  Il ne s'agit pas de gâcher la fête. Il s'agit également de les protéger. Chaque nuit, le sang coule. Il y a des rixes, il y a des blessés. Et il convient de les protéger avant qu'il y ait des drames. Certains reprennent la route. Puis, nous avons récupéré des dizaines et des dizaines de bouteilles en verre. Quand les esprits s'échauffent ces bouteilles peuvent devenir des armes. La situation peut vite dégénérer." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Reportage - Les jeunes fêtards contraints de vider leurs bouteilles d'alcool sur la Prom' à Nice

Depuis vendredi soir, mille jeunes ont été priés de quitter la plage pour avoir consommé de l'alcool. Certains plus récalcitrants ont été verbalisés. Le procureur de Nice a autorisé la saisie de djembé et autres instruments de musique. "Nous n’hésiterons pas à être plus répressifs pour mettre en place une tolérance zéro sur ce secteur Ponchettes, quai des États-Unis et Franck Pilatte »,  a déclaré Anthony Borré, le premier adjoint au maire de Nice, lors de ce contrôle. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Interdiction de se rendre sur la plage entre 22h et 7h du matin le weekend 

Autre mesure visant à lutter contre les nuisances sonores et autres incivilités : l'accès aux plages de Nice est interdit entre 22h et 7h du matin du vendredi au dimanche inclus. Il s'agit en réalité d'un arrêté municipal pris par le maire Christian Estrosi en 2010. Mais Prescilla, installée sur la promenade des Anglais, s'interroge : "Avec mes amis, on voulait passer la soirée sur la plage mais on n'a renoncé puisqu'on n'a plus droit d'y être après 22 heures. La mairie a dit qu'elle serait évacué mais là il est 1 heure du matin et il y a du monde devant moi. Je ne comprends pas, quelle est la règle ? La mesure concerne uniquement ceux qui boivent de l'alcool ?"   

"Parce que nous appliquons les règles avec discernement, répond Anthony Borré. Cet arrêté date de 2010. Nous devons donner à la police les moyens d'agir. C'est la première année où nous avons des difficultés de cette nature. Nous visons en priorité les personnes qui consomment de l'alcool. "

"Cet arrêté est injuste, liberticide et contre-productif."

David Nakache, président de l'association niçoise "Tous citoyens" dénonce un arrêté "injuste, liberticide et contre-productif". "Injuste, parce que la ville de Nice mène une politique visant à stigmatiser les jeunes. Liberticide, parce qu'on pénalise tout le monde, on empêche les Niçois, les touristes de profiter de la plage. On empêche encore l'accès à l'espace public. Contre-productif, parce que la ville ne fait que déplacer le problème. Ceux qui commettent des troubles à l'ordre public ne resteront pas enfermés chez eux, ils iront se regrouper ailleurs".

"C'est un aveux d'échec du maire de Nice qui déclare publiquement qu'il est incapable de faire régner l'ordre sur les plages de Nice."

David Nakache a lancé une pétition pour demander l'annulation de cet arrêté municipal. "Je comprends les nuisances que subissent les riverains, il faut agir et répondre à cette demande. Mais Nice dépense des sommes considérables en matière de sécurité, Nice est la ville où il y a le plus de caméras de vidéo-surveillance et de policiers municipaux. Et on se déclarerait incapable de faire respecter l'ordre ? Dans ce cas c'est un aveux d'échec du maire de Nice qui déclare publiquement qu'il est incapable de faire régner l'ordre sur les plages de Nice". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Cette décision est injuste, liberticide et contre-productive" - David Nakache président de l'association Tous Citoyens

Choix de la station

À venir dansDanssecondess