Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Nice teste l'application israélienne Reporty

vendredi 12 janvier 2018 à 18:35 Par Romain Sost, France Bleu Azur

La ville de Nice expérimente une application israélienne qui permet les appels vidéo en direct avec le centre de supervision urbain. Le grand test commence lundi, pour une durée de deux mois avec 2 000 testeurs volontaires.

Cristian Estrosi présente Reporty
Cristian Estrosi présente Reporty © Radio France - Romain Sost

Nice, France

Son nom est Reporty . Elle a été développée par une société dirigée par Ehud Barak, l'ex-premier Ministre israélien (1999-2001). Cette application née à Tel-Aviv dispose de plusieurs fonctionnalités. 

En plus de géolocaliser l'appelant, elle permet donc de dialoguer avec un opérateur, et de filmer un délit en direct. pour les personnes sourdes, il y a la possibilité d'échanger par texto.

Dans quel cas l'application peut-elle servir ?

Moshe Leon, le gestionnaire d'intégration de la société Reporty confie "Nous avons une dame qui a assisté à la crise cardiaque d'un homme. Elle a appelé les secours via Reporty et ils ont réussi, ensemble, à sauver sa vie."

Le système vidéo Reporty - Radio France
Le système vidéo Reporty © Radio France - Romain Sost

Ils sont 2 000 testeurs pendant deux mois. 1 000 employés municipaux pourront utiliser l'application dans un cadre strictement professionnel, alors que 500 autres se sont portés volontaires pour s'en servir en dehors du travail. En plus de ces utilisateurs, on retrouve les voisins vigilants, des membres des comités de quartier ou encore la réserve civile et citoyenne.

La police municipale niçoise est la première en France en terme d'effectifs. Nice a la plus importante vidéo-surveillance, avec presque 2 000 caméras disséminées dans la ville, soit 27 par kilomètre carré.