Société

La ville de Nîmes veut verbaliser les prostituées

Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère mercredi 11 février 2015 à 8:33

Prostitution (illustration)
Prostitution (illustration) © MaxPPP -

La municipalité vient de prendre un arrêté : elle veut verbaliser les prostituées dans certains quartiers de la ville. Des "troubles à l'ordre public" sont évoqués. Le mouvement du Nid n'accepte pas cette décision, elle veut sensibiliser la population.

La décision a été prise il y a un mois après des plaintes à répétition des riverains, mais elle inquiète le Mouvement du Nid qui défend les prostituées. Les membres du mouvement ont donc décidé d'alerter la population.

La ville de Nîmes veut donc verbaliser les prostituées : 3 8 euros l'amende pour celles qui travaillent dans trois quartiers : celui du Mont Duplan, du Planas ou encore l'avenue Carnot. Aujourd'hui, il y a une quarantaine de prostituées à Nîmes, une quinzaine dans les quartiers ciblées.

Une quarantaine de prostituées à Nîmes

Pour le Mouvement du Nid, cette décision de la municipalité ne va faire que déplacer le problème de la prostitution et non le résoudre .

La ville évoque des "troubles à l'ordre public" et des gènes devant les immeubles et les hôtels, mais refuse de parler de stigmatisation.

prostitution ENRO

prostitution ENRO