Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La ville de Smarves embauche 38 jeunes cet été

mercredi 8 août 2018 à 17:52 Par Valentine Letesse, France Bleu Poitou et France Bleu

Les trente-huit jeunes âgés de 16 à 18 ans ont trouvé un travail pour une ou deux semaines au secrétariat ou au service technique de la ville de Smarves cet été.

Les jeunes travaillent avec les membres du service technique de la ville de Smarves.
Les jeunes travaillent avec les membres du service technique de la ville de Smarves. © Radio France - Valentine Letesse

Smarves, France

Pas question de laisser les jeunes de la ville de Smarves s'ennuyer. Depuis 2009, L'équipe municipale consacre une partie du budget pour embaucher les adolescents du village en jobs d'été. Pour ce mois de juillet et d'août, 38 jeunes âgés de 16 à 18 ans, auront un travail pour une ou deux semaines. Soit au secrétariat, soit au service technique de la ville et surtout, payés au SMIC.

"À 16 ans, c'est difficile de trouver un travail du coup on est prêt à nettoyer les vestiaires du stade, les douches, les toilettes, pour gagner un peu d'argent"  - Clara, 16 ans.

Dans les entreprises, les mineurs sont généralement payés 80% du SMIC, quand ils ont la chance d'être embauchés. Mais ici, pas question de faire une différence. "Pour nous c'est un enrichissement aussi humain de pouvoir dire : oui les jeunes ont des occupations et des capacités, dès l'or qu'on leur donne la chance et les moyens" explique le maire de Smarves.

Amélie et Reine mettent des déchets verts à la benne. - Radio France
Amélie et Reine mettent des déchets verts à la benne. © Radio France - Valentine Letesse

Surtout ça tisse du lien social dans la petite ville. "On a la satisfaction de voir des jeunes qui sont motivés, qui s'intéressent, qui échangent bien. Et [ces jobs d'été] ça permet aussi d'avoir des échanges avec des adultes qu'on aurait pas. On les croise dans la rue on se disait pas spécialement bonjour, maintenant, on peut se dire bonjour" raconte Philippe Barrault. 

50 mille euros de masse salariale

Pour la ville, embaucher tout ces jeunes représente un sacré coût : 50 mille euros de masse salariale. En fait le travail des 38 adolescents sur deux mois, c'est l'équivalent d'un temps complet pendant deux ans

Donna et Clara donnent même quelques coups de peinture à Smarves. - Radio France
Donna et Clara donnent même quelques coups de peinture à Smarves. © Radio France - Valentine Letesse

Leur travail est très varié. Clara a commencé sa semaine par deux jours aux archives municipales. "J'ai trié les permis de construire" raconte la jeune fille de 16 ans. Ce jour là, elle a quitté ses dossiers et son bureau pour les vestiaires du stade d'athlétisme. "À 16 ans, c'est difficile de trouver un travail du coup on est prêt à nettoyer les vestiaires du stade, les douches, les toilettes, pour gagner un peu d'argent" raconte Clara, en train de frotter les robinets avec son éponge.

"Mon objectif c'est de payer une partie de mon code et de mon permis de conduire" - Reine, une jeune habitante de Smarves.

Après le passage du taille-haie, Reine, elle, ramasse les feuilles. "C'est fatiguant" sourit l'adolescente, mais elle a un objectif en vue "payer une partie de mon code et de mon permis de conduire". Comme tous les autres jeunes, Reine sait que ces jobs d'été bien payés sont une vraie chance. La plupart re-postule d'une année sur l'autre, quand la fratrie n'a pas pris le relève. 

Après quelques travaux d'élagage, les adolescents se débarrassent des branches d'arbres. - Radio France
Après quelques travaux d'élagage, les adolescents se débarrassent des branches d'arbres. © Radio France - Valentine Letesse