Société

La Ville de Toulouse met en place un service gratuit d'écoute et de visites à domicile auprès des seniors

Par Bénédicte Dupont, France Bleu Toulouse et France Bleu dimanche 9 octobre 2016 à 16:10

Seize jeunes reçoivent les appels et se déplacent au domicile des seniors.
Seize jeunes reçoivent les appels et se déplacent au domicile des seniors. © Radio France - Bénédicte Dupont

Allô Écoute Senior existe depuis le 3 octobre pour les Toulousains de plus de 60 ans. Un numéro gratuit, le 0800 042 444 pour avoir au bout du fil un jeune en service civique. Et avec lui/elle, discuter, et prévoir une visite à domicile pour rompre la solitude.

Parmi ses 453.000 habitants, Toulouse compte près de 80.000 seniors, les plus de 60 ans. Et parmi ces seniors, 33.000 ont plus de 75 ans, 4.000 même ont dépassé les 90 ans. Certains vivent encore chez eux, parfois dans un isolement extrême, sans famille, sans lien avec le voisinage, le monde extérieur.

Depuis le lundi 3 octobre, la Ville de Toulouse a mis en place un service gratuit en semaine : Allô Écoute Seniors au 0800 042 444 (numéro gratuit depuis un fixe), une plateforme téléphonique qui a surtout vocation à déboucher sur une visite à domicile, pour rompre réellement cette solitude. Au bout du fil, un jeune en service civique (association Unis-Cité) âgé de 16 à 25 ans. La plateforme se situe au cœur de Toulouse, dans l'Espace Duranti, le même bâtiment qui accueille aussi le Point Info Seniors.

ECOUTEZ le reportage de Bénédicte Dupont auprès des jeunes d'Allô Ecoute Seniors à Toulouse

La plupart des jeunes d'Allô Ecoute Seniors ont déjà une expérience professionnelle auprès des personnes âgées. - Radio France
La plupart des jeunes d'Allô Ecoute Seniors ont déjà une expérience professionnelle auprès des personnes âgées. © Radio France - Bénédicte Dupont

Le standard du Point Info Senior fait office de filtrage d'abord pour s'occuper des questions pratiques (tarifs des transports en commun, inscription dans un club senior, etc). Mais lorsque la personne au bout du fil a envie de discuter, de prendre le temps, ce sont les jeunes d'Allô Écoute Senior qui prennent la main et essaient de prévoir une visite à domicile. Mais ça n'est pas simple.

On a tous des a prioris . Eux nous disent qu'on est frivoles, qu'on ne restera jamais mariés pendant 50 ans comme eux. Ils pensent que les jeunes générations croient que les personnes âgées sont toutes aigries et racistes. C'est faux évidemment, mais il faut arriver à convaincre une vieille personne seule d'accueillir deux jeunes inconnus chez elle, ça n'est pas simple.— Noémie, 21 ans, l'une des oreilles d'Allô Ecoute Seniors

Le service est opérationnel du lundi au vendredi, de 08h30 à 16h45. Les jeunes se rendent en binôme au domicile de la personne âgée si elle le souhaite, une "visite de courtoisie" pour discuter tout simplement, jouer aux cartes, l'aider à remplir des papiers, l'accompagner à un endroit, plus spécialement des services municipaux. La visite ne dure qu'une heure pour que chacun puisse en profiter. En aucun cas, ces jeunes ne sont des travailleurs sociaux ou des auxiliaires de vie, ils n'ont pas de formation sociale ou paramédicale. Ils ne sont pas non plus autorisés à transporter les bénéficiaires du service, ils se rendent eux mêmes sur place en transports en commun.

Laetitia Esclamadon, responsable du Point Infos Seniors à Toulouse

Il y a des seniors qui peuvent passer des jours entiers, des semaines entières sans voir personne. Cela nous permettra aussi de détecter les personnes seules et vulnérables, et de pouvoir les contacter en période de canicule par exemple, quand le préfet déclenche ses plans. — Brigitte Micouleau, adjointe au maire de Toulouse, en charge des seniors

Le dispositif coûte à la Ville de Toulouse l'équivalent de 40.000 euros. C'est l'Etat qui finance ces services civiques, environ 400 euros mensuels pendant sept mois. Si l'expérience est concluante, la Ville peut doubler les effectifs, passer de 16 à 32 jeunes.

Partager sur :