Société

La ville de Toulouse part en guerre contre le stationnement gênant et illicite

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse lundi 23 février 2015 à 7:37

Intervention de la fourrière sur un stationnement interdit
Intervention de la fourrière sur un stationnement interdit © Radio France - Patrick Rossi

À partir de ce lundi 23 février, chaque semaine la ville va mener des opérations coup de poing contre les véhicules mal garés en centre ville.

À partir de ce  23 février des opérations de mise en fourrière seront menées une fois par semaine  en centre ville dans les secteurs Carmes-Languedoc, Saint-Pierre-Daurade, Saint-Rome et Jean-Jaurès-Colombette. Des opération menées de façon aléatoire contre le stationnement gênant ou dangereux comme les voitures stationnées sur les voies de bus ou pistes cyclables.

Les zones où il y a des marchés de plein vent ne sont pas concernées car des opérations d'enlévement y sont déjà réguliérement menées les jours de marché. Les automobilistes en infraction devront acquitter 115,10 euros pour l'enlèvement du véhicule plus 6,10 euros par jour de fourrière.

Les syndicats de police municipale sont mésurés sur la possibilité de mener ces opérations. "Pas assez d'effectifs  car la plupart des policiers en centre ville sont mobilisés par la surveillance et de plus la  fourrière risque d'être rapidement saturée"  estime Didier Cabanié du syndicat FO. La mairie elle assume. 

FBToulouse fourrière