Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La ville des Sables d'Olonne saisit le Conseil d'Etat pour éviter la démolition de la villa la Chimère

dimanche 28 octobre 2018 à 6:13 Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan

La ville des Sables d'Olonne a saisi le Conseil d'Etat la semaine dernière pour empêcher la démolition de la villa la Chimère. Les propriétaires veulent la céder à un promoteur, pour la démolir et la remplacer par un immeuble.

La Chimère a été la première villa bâtie sur le front de mer par la Compagnie des Chemins de Fer de Vendée en 1876
La Chimère a été la première villa bâtie sur le front de mer par la Compagnie des Chemins de Fer de Vendée en 1876 © Radio France - Emmanuel Sérazin

Les Sables-d'Olonne, France

Le sujet fait débat depuis des années aux Sables d'Olonne. Les propriétaires veulent vendre la Chimère à un promoteur pour 3 millions d'euros. Le projet consiste à la raser pour bâtir un immeuble à sa place. Dès son arrivée en 2014, l'actuelle majorité a décidé de s'opposer à se projet en protégeant la villa incluse dans le Plan Local d'Urbanisme. Un bras de fer juridique s'est engagé entre la ville et les propriétaires, à qui la justice administrative a donné raison par deux fois. Alors la mairie a décidé de saisir le Conseil d'Etat au nom de la sauvegarde du patrimoine.

Jusqu'à maintenant, les juges estiment que la villa est cachée par les deux immeubles qui l'entourent, ce qui enlève sa valeur patrimoniale. De plus, la maison présente une grande vétusté, ce qui fait dire à la justice qu'il n'y a plus grand chose à sauvegarder.

Ce n'est pas une raison pour continuer le massacre. Notre engagement est clair : nous empêcherons la construction d'un nouvel immeuble sur le front de mer ! Geoffroy de Baynast, adjoint en charge de l'Urbanisme

La façade de la villa la Chimère en 2018 - Radio France
La façade de la villa la Chimère en 2018 © Radio France - Emmanuel Sérazin

Des habitants des Sables ont lancé une pétition l'an dernier, recueillant plus de 4 000 signatures en faveur de la préservation de la Chimère. Qu'ils soient sablais ou touristes, tous ceux qui passent devant ont un avis sur la question...

L'avis des promeneurs du remblai des Sables d'Olonne

La villa est située au début du remblai, entre le chenal et le palais des congrès des Atlantes - Radio France
La villa est située au début du remblai, entre le chenal et le palais des congrès des Atlantes © Radio France - Emmanuel Sérazin
Le promoteur envisage de combler cette "dent creuse" en construisant un nouvel immeuble - Radio France
Le promoteur envisage de combler cette "dent creuse" en construisant un nouvel immeuble © Radio France - Emmanuel Sérazin