Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La zone d'activités de Ville active désormais éclairée avec des LEDs à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

L'éclairage de Ville Active fait peau neuve à Nîmes. Les mâts d'éclairage du cours Jean-Monnet vont désormais être équipés de LEDs, moins énergivores. Le chantier mené par Nîmes Métropole va durer quatre semaines.

 Les mâts d'éclairage du cours Jean-Monnet en Ville active Auteur : Nîmes Métropole
Les mâts d'éclairage du cours Jean-Monnet en Ville active Auteur : Nîmes Métropole - Nîmes Métropole

Ils sont emblématiques de la zone d'activités économiques de Ville active à Nîmes : les mâts du cours Jean-Monnet vont désormais être équipés d'un système d'éclairage à base de diodes électroluminescentes, les fameux LEDs, moins consommateurs en énergie. Le chantier qui a démarré ce lundi va durer quatre semaines. Les 64 projecteurs actuels vont être remplacés sur les 8 mâts les plus hauts. L'objectif est de réduire la consommation d’énergie, les émissions de gaz à effet de serre induites par la production d’énergie des éclairages publics, mais également les dépenses en électricité », précise Maurice Gaillard, membre du Bureau communautaire de Nîmes Métropole, délégué à l’urgence climatique et au Plan Climat-Air-Energie Territorial lancé en 2021 par la collectivité. 

La puissance des éclairages abaissée de moitié la nuit 

Les nouveaux projecteurs seront équipés de 144 LEDs chacun qui, à même puissance et même luminosité, consomment beaucoup moins. Fonctionnant à basse tension, ils dégagent également moins de chaleur. Selon Nîmes Métropole, ce changement permettra un gain énergétique de 65% par an, soit 10.000 euros par an. Cela permettra également d'abaisser la puissance des éclairages de moitié de 23h à 5h du matin et de limiter la pollution lumineuse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess