Société

Lacanau, seule commune de Gironde qui refuse encore la réforme des rythmes scolaires

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde jeudi 19 juin 2014 à 6:00

L'école de Lacanau Ville
L'école de Lacanau Ville © Radio France

Malgré les avertissements du recteur de l'Académie de Bordeaux, Laurent Peyrondet, maire de Lacanau, refuse de mettre en place la réforme des rythmes scolaires en septembre prochain dans les deux écoles primaires de sa commune. Bras de fer en perspective.

Un peu comme dans les albums d'Astérix le Gaulois, c'est l'histoire d'une commune de Gironde qui fait de la résistance contre la mise en place des nouveaux rythmes scolaires à la rentrée prochaine (c'est la seule d'Aquitaine avec Hagetmau dans les Landes).

Le maire Modem de Lacanau, Laurent Peyrondet, refuse d'ouvrir les deux écoles primaires de sa commune les mercredis matins. Laurent Peyrondet conteste la réforme . Il estime ne pas avoir de quoi payer les activités extra-scolaires et il conteste également l'idée d'envoyer les enfants un jour de plus par semaine à l'école.

"Je suis persuadé que si on se rencontre on va trouver des solutions." — Laurent Peyrondet

"Le maire de Lacanau a l'obligation d'ouvrir ses écoles le mercredi matin." — Olivier Dugrip

Les services de l'Education nationale sont en colère. Olivier Dugrip, le recteur de l'Académie de Bordeaux , prévient que la décision du maire de Lacanau est complètement illégale.

Olivier Dugrip, recteur d'académie

La majorité des parents d'élèves de Lacanau soutiennent leur maire. Du côté des enseignants de Lacanau, on est plus mitigé : certains soutiennent leur maire mais d'autres regrettent ce bras de fer avec l'État qu'ils jugent inutile et malvenu.

"On n'appliquera pas cette réforme. Ce n'est pas ses menaces qui vont me faire trembler"