Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Société DOSSIER : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Lactalis : un redémarrage de la production de lait infantile "dès cet été" à Craon selon le PDG Emmanuel Besnier

mardi 5 juin 2018 à 18:49 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne et France Bleu

Six mois après la contamination du lait en poudre pour bébés à la salmonelle, produit dans l'usine de Craon en Mayenne, le PDG de Lactalis Emmanuel Besnier annonce sur RTL vouloir redémarrer la production cet été, et réitère ses excuses aux familles dont les nourrissons ont été malades.

Emmanuel Besnier en 2007.
Emmanuel Besnier en 2007. - © Sipa - (SKLEDAR/CROPIX/SIPA)

Craon, France

À deux jours de son passage devant la commission d'enquête parlementaire, chargée de tirer les enseignements de l’affaire Lactalis, Emmanuel Besnier a donné une interview à nos confrères de RTL. Le PDG du groupe mayennais a fait acte de repentance tout en annonçant une potentielle reprise de la production de lait en poudre à Craon "dès cet été"

"Le premier objectif c'est de communiquer autour de la remise en marche de l'usine de Craon. La fabrication de poudre adulte est une première phase au redémarrage futur de la poudre infantile. Ces produits sont pour l'instant non-commercialisés et servent à valider toutes les mesures qui ont été prises. Nous pensons que cela redémarrera d'ici quelques semaines, dès cet été. Toutes les garanties sont prises pour que ce redémarrage se fasse avec un maximum de sécurité". 

"Nous avons failli à notre mission"

Quasi muet depuis le début du scandale de la salmonelle, le PDG de Lactalis admet également que la communication de son groupe (et sûrement de lui-même) devra être plus significative dans le futur. "Cet aspect de discrétion nous a fortement pénalisé. C'est pour cela que depuis cette crise nous avons aussi changé. Notre groupe doit aussi évoluer vers un peu plus de communication. L'essentiel c'est de renouveler toutes nos excuses pour ce qui s'est passé et bien faire comprendre que l'on a tiré tous les enseignements de cette crise, que l'on a pris des mesures adéquates pour que cela ne puisse plus se reproduire" ajoute Emmanuel Besnier.