Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Laguenne-sur-Avalouze est dans le top 50 des villages où il fait bon vivre

-
Par , France Bleu Limousin
Laguenne

Il fait bon vivre à Laguenne-sur-Avalouze. Le village corrézien limitrophe de Tulle entre dans le top 50 des communes de moins de 2.000 habitants établi par l'association des "Villes et villages où il fait bon vivre". Il est au 19e rang.

Laguenne-sur-Avalouze est traversée par la D1120 reliant Tulle à Argentat.
Laguenne-sur-Avalouze est traversée par la D1120 reliant Tulle à Argentat. © Radio France - Philippe Graziani

Le deuxième palmarès de l'association "Villes et villages où il fait bon vivre" confirme la qualité de vie de Laguenne-sur-Avalouze. La commune corrézienne s'y classe 19e dans la catégorie des moins de 2.000 habitants, soit un gain de huit places par rapport à son rang 2020. Un classement établi à partir de 183 critères qui vont de la sécurité au tissu commercial en passant par l'environnement et la couverture internet.

De nombreux équipements

"On le prend comme une récompense au niveau de la municipalité" commente Roger Chassagnard, le maire de Laguenne-sur-Avalouze, pas peu fier finalement d'être dans ce top 50. Il fait notamment la liste des équipements dont dispose la commune en matière de sport et loisirs notamment, dont un parcours santé très prisé et un atelier de fitness en accès libre récemment aménagé. Le maire rappelle également la présence des commerces essentiels dans la commune. Ne manque que la boucherie, fermée depuis plusieurs mois. La commune vient de racheter le fond pour y réinstaller un boucher.

"Ça dépend des endroits" dit un Guennois

Du côté des Guennois et des Guennoises le jugement apparaît toutefois nuancé. "On est bien ici" lance une dame qui confesse résider dans la commune depuis trente ans et son désir d'y rester "jusqu'à la fin". Mais d'autres sont moins péremptoires. "Je serais curieux de voir comment il font le classement"  dit l'un. Un autre est plus direct encore : "ça dépend des endroits sur Laguenne. Dans le bourg oui, sur les hauteurs non". Et pas à Saint-Bonnet-Avalouze affirme un monsieur rappelant que Laguenne s'est récemment mariée avec celui-ci, créant Laguenne-sur Avalouze. "Avant, on était un petite commune, on est devenu un village. À Laguenne, ils ont un château, nous on a la cabane au fond du jardin". Château ou cabane en tout cas, le marché de l'immobilier va plutôt dans le sens du classement. Laguenne-sur-Avalouze est de plus en plus prisée. Et une maison en vente ne le reste pas longtemps. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess