Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Laissez-nous la nuit", le 1er roman de Pauline Clavière qui mêle inhumanité et beauté de l'univers carcéral

-
Par , France Bleu Provence

"Laissez-nous la nuit" est le premier roman de Pauline Clavière, une plongée dans l'univers carcéral vécu par un homme. Plus de 600 pages dans la jungle et le vertige de la prison, mais avec une certaine poésie tant les personnages sont attachants.

Pauline Clavière signe un 1er roman déjà salué par la critique.
Pauline Clavière signe un 1er roman déjà salué par la critique. © Radio France - Camille Payan

C'est une jeune auteure qui signe un roman incroyable sur le milieu carcéral. Pauline Calvière, 32 ans, qui partage aujourd'hui sa vie entre Paris et Marseille signe "Laissez-nous la nuit" aux éditions Grasset

Plus de 600 pages qui nous amènent dans un monde insoupçonné. Le monde terrifiant de l'univers carcéral. Pauline Clavière pousse les portes, les barreaux d'une prison aux travers des yeux de Max, un homme ordinaire qui se retrouve là, pour une histoire de dettes non honorées. Un roman qui a pour point de départ une histoire vraie : le destin de Max. Un homme qui se trouve dans l'entourage de Pauline Clavière. 

"Max est un proche d'une amie. Un matin elle m'a dit qu'il s'était retrouvé en prison du jour au lendemain comme ça. J'ai voulu comprendre ce qui lui était arrivé parce qu'il me paraissait être tout à fait ordinaire. Il aurait pu être mon oncle, mon père..."

L’ inhumanité carcérale racontée avec poésie

C'est donc un déclic, elle prend contact avec Max, encore en prison et décide avec son accord de raconter son histoire, son quotidien, sa vie derrière les barreaux. Quand il sort, Pauline et Max se voient une fois par semaine, plusieurs heures. Max se livre pendant de longues heures. Ce sont ces mois dans un cet autre monde que l'on découvre dans ce livre : la jungle, l'horreur, la drogue, la violence, l'inhumanité, mais décrite avec poésie, beauté qui rendent les personnages terriblement attachants et touchants. 

"Je me suis retrouvée face à des personnages incroyables et beaux. Bizarres aussi parce qu'ils ont tous leurs manies, leurs tocs, leur obsession, leur théorie du complot... parce qu'il faut bien que cette humanité se débatte au milieu de toute cette débâcle. Mais j'ai été séduite par leur capacité à se battre. Et c'est ça que j'ai trouvé poétique chez eux."

Sur France Bleu Provence, Pauline Clavière revient longuement sur son récit. 

Pauline Clavière auteure de "Laissez-nous la nuit" aux éditions Grasset.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu