Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Lait contaminé : six mois après le début du scandale, les familles toulousaines s'impatientent

mardi 5 juin 2018 à 19:28 Par Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie et France Bleu

En décembre, la justice a ouvert une enquête préliminaire concernant Lactalis après la contamination à la salmonelle d'une quarantaine de nourrissons. Alors que le groupe s'apprête à relancer sa production de lait infantile, les familles plaignantes ne voient pas le dossier avancer.

Les magasins Intermarché ont cessé de vendre les produits Lactalis
Les magasins Intermarché ont cessé de vendre les produits Lactalis © Radio France - Elena Louazon

Midi-Pyrénées, France

Le scandale avait défrayé la chronique l'hiver dernier : des bébés malades à cause du lait en poudre. En tout, 38 nourrissons ont été contaminés à la salmonelle, 18 ont été hospitalisés partout en France. Le 26 décembre dernier, la justice avait ordonné l'ouverture d'une enquête préliminaire pour notamment blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui et tromperie aggravée.   Le parquet de Paris a recueilli plus de 200 plaintes dans cette affaire. Cinq mois après, l’industriel compte relancer sa production.

Très rare dans les médias, le PDG de Lactalis a accordé une interview à nos confrères de RTL ce 5 juin, dont un extrait a été diffusé dès le matin. Il y confirme sa volonté de redémarrer l'activité "lait infantile" dès cet été sur son site en Mayenne. La reprise de la production de lait pour adultes avait déjà fuité dans la presse la semaine dernière mais il s'agit d'une phase de test sans commercialisation.

On se fout de nous, rien n'a été fait. Lactalis rouvre son usine, je suis persuadée qu'on va devoir faire face à une nouvelle vague de bébés contaminés. Je ne comprends pas pourquoi l'Etat ne fait pas fermer cette usine.  — Ségolène Noviant, vice-présidente de l'association des victimes du lait contaminé 

Ségolène Noviant "J'ai vu des ministres en janvier, on nous a dit des choses. On s'est clairement fichu de nous"

LIRE AUSSI Affaire du lait contaminé Lactalis : 150 familles de la région de Toulouse ont contacté l'association de victimes

Prquisitions au siège de Lactalis à Laval - Radio France
Prquisitions au siège de Lactalis à Laval © Radio France - Stéphanie Denevault

Toujours pas de juge d'instruction désigné

L'association a recensé plus de 200 plaintes contre Lactalis. "En comptant les démarches individuelles, je pense qu'on va arriver à 400 plaintes", assure Ségolène Noviant. Son fils aura un an dans deux semaines, et il n'est vraiment sorti d'affaires que depuis un mois et demi. Nohan a été hospitalisé quatre fois entre décembre et janvier, pour des diarrhées sanglantes aiguës, des intestins infestés de champignons et d'énormes pics de fièvre. Elle ne sait pas encore si il aura des séquelles. Dans son association, la plupart des bébés ont depuis récupéré.

REPORTAGE - Six mois après la médiatisation du scandale, les plaignants toulousains attendent toujours un dénouement, Bénédicte Dupont (1'15'').

Contre toute attente, le dossier n'évolue pas. L'enquête est toujours au stade préliminaire, aucun juge d'instruction n'a été désigné.

Le dossier est bizarrement au ralenti. Il y a pourtant matière à instruction. Il faut dire qu'il y a toute une batterie d'avocats en face.  Pourtant, regardez si une usine a été fermée, ça n'est pas pour rien! — Me Jacques Monferran, avocat toulousain de plusieurs familles 

Pendant l'examen du projet de loi Alimentation et agriculture la semaine dernière, plusieurs amendements visaient à encadrer la production et commercialisation du lait en poudre pour bébés. Tous ont été rejetés.  Les mesures, pour qu'un tel scandale sanitaire ne se reproduise plus, ont été écartées. Le PDG de Lactalis Emmanuel Besnier doit être auditionné ce 7 juin à l'assemblée nationale par la commission d’enquête parlementaire. Et ce malgré les tentatives des avocats du géant du lait d'interrompre ces travaux, dixit le rapporteur de cette commission.

LIRE AUSSIDOSSIER FRANCE BLEU Lactaclis, lait contaminé