Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Landes : 450 amoureux de musique techno manifestent à Mont-de-Marsan pour la défense des free-parties

-
Par , France Bleu Gascogne

Près de 500 personnes venues de tout le grand Sud-Ouest ont manifesté à Mont-de-Marsan pour défendre les free parties : ces fêtes où l'on écoute de la musique électronique avec de gros systèmes de son. Les manifestants dénoncent des saisies de matériel injustifiées de la part des forces de l'ordre.

es manifestants ont défilé à Mont de Marsan autour de huit chars équipés de gros systèmes d'enceinte diffusant de la techno
es manifestants ont défilé à Mont de Marsan autour de huit chars équipés de gros systèmes d'enceinte diffusant de la techno © Radio France - Frédéric Denis

Mont-de-Marsan, France

Environ 450 personnes selon la Police, amoureuses de la musique techno, venues du grand Sud-ouest ont manifesté ce samedi après-midi à Mont-de-Marsan pour défendre les free-parties, ces fêtes où l'on diffuse de la musique électronique grâce à des sound-systems

Il y avait huit chars dotés de ces systèmes d'enceintes ultra-puissantes pour accompagner la manifestation dans les rues de Mont-de-Marsan

Les manifestants réclament une évolution de la réglementation encadrant les free parties. Ils demandent surtout la fin des répressions, des saisies de matériels comme l'a expliqué à France Bleu Gascogne, l'un des participants du sound system "arrêt cardiaque".

Les organisateurs de cette manifestation dénoncent des saisies de matériels injustifiées : des saisies de platines, d'ampli etc. Ils expliquent qu'il y a des lois qui encadrent les free-parties. Ils expliquent par exemple qu'"il ne devrait pas y avoir de saisies quand les free parties sont déclarées en préfecture".

Les manifestants réclament l'abrogation de la loi Mariani qui soumet les free parties à une déclaration préalable en préfecture et qui autorise les forces de l’ordre à saisir le matériel des organisateurs.

L'un des organisateurs explique le sens de la raison de cette manifestation de défense des free-parties à Mont-de-Marsan

Les organisateurs de free parties expliquent qu'ils font beaucoup d'efforts pour monter leurs fêtes. Ils parlent de stands de prévention, de contrôle du niveau des décibels même s'ils reconnaissent que les free parties restent souvent sauvages. Les manifestants expliquent que le mouvement free party existe depuis trente ans et qu'il serait normal de le reconnaître au même titre que le mouvement punk ou rock.

Ce manifestant brandit une pancarte où l'on peut lire "Des teufs pas des keufs" - Radio France
Ce manifestant brandit une pancarte où l'on peut lire "Des teufs pas des keufs" © Radio France - Frédéric Denis
"Laissez nous raver" disent les manifestants - Radio France
"Laissez nous raver" disent les manifestants © Radio France - Frédéric Denis
"Stop aux saisies abusives" : c'est le message principal des manifestants - Radio France
"Stop aux saisies abusives" : c'est le message principal des manifestants © Radio France - Frédéric Denis