Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : des personnes à l'écoute des victimes de violences vont investir commissariats et gendarmeries

-
Par , France Bleu Gascogne

Le département des Landes va recruter trois intervenants sociaux au sein des services de police et de gendarmerie (ISCG). Une décision actée par la signature d'une convention triennale de partenariat entre l'État et le département, ce vendredi 24 juillet, à la préfecture.

Préfecture et département en lien avec les forces de l'ordre veulent proposer une aide aux victimes de violences conjugales.
Préfecture et département en lien avec les forces de l'ordre veulent proposer une aide aux victimes de violences conjugales. © Maxppp - Fabien Albert

C'est une première dans le département des Landes. Trois postes d'intervenants sociaux au sein des commissariats de police et des unités de gendarmerie vont être créés. 

Proposer une aide personnalisée aux victimes 

Ces trois intervenants sociaux auront pour but d'écouter, d'aider et d'orienter les victimes de violences conjugales, familiales et les personnes très vulnérables.  En France, 271 intervenants de ce type existent déjà. 

Pour Cécile Bigot-Dekeyzer, la préfète, le système actuel était loin d'être satisfaisant. "Le système actuel avait le mérite d'exister mais n'était pas suffisant. Il y a un moment où l'accompagnement social des personnes nécessite une écoute, un savoir-faire, un accompagnement qui est au-delà des compétences des policiers et des gendarmes." 

La convention a été signée pour trois ans. Elle est financée à moitié par l'État et à moitié par le département. Les trois postes sont répartis sur les commissariats et gendarmeries de Dax, Mont-de-Marsan et Parentis-en-Born. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess