Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : elle perd 5600 euros à cause d'une annonce frauduleuse de location de maison près d'Hossegor

-
Par , France Bleu Gascogne

Une Parisienne a été victime le mois dernier d'une arnaque à la location saisonnière. Elle pensait avoir réservé une maison près d'Hossegor, sur une plate-forme en ligne. L'annonce était frauduleuse. Elle a perdu 5600 euros. Les victimes de ce genre d'arnaque s'organisent pour obtenir réparation.

Des victimes d'arnaque à la location saisonnière sur internet de toute la France sont en train de se constituer en collectif pour tenter d'obtenir réparation
Des victimes d'arnaque à la location saisonnière sur internet de toute la France sont en train de se constituer en collectif pour tenter d'obtenir réparation © Maxppp - Richard Villalon

Attention aux arnaques aux locations saisonnières. En ce moment, nous sommes nombreux à tenter de réserver un logement pour partir en vacances cet été, mais des annonces frauduleuses circulent sur plusieurs sites de réservation en ligne.

Une centaine de victimes d'arnaque à la location, épaulées par une juriste niçoise, sont en train de constituer un collectif pour demander une indemnisation à l'amiable à la société Abritel. En cas de refus, d'ici la fin de l'année, ce collectif compte saisir la Justice pour obtenir réparation. Johanna Chicheportiche, juriste niçoise qui accompagne ce collectif de victimes, a déjà réuni 110 dossiers pour un préjudice global estimé à 500.000 euros. Dans les Landes, Johanna Chicheportiche a repéré quatre annonces frauduleuses pour des maisons sur Hossegor, Saubion et Moliets-et-Maa.

Une maison qui existe

C'est le cas d'Isabelle, dont France Bleu Gascogne a recueilli le témoignage. Le mois dernier, cette habitante de région parisienne recherche une maison à louer pour passer deux semaines de vacances près d'Hossegor avec deux couples d'amis. Elle cherche une location qu'elle puisse annuler facilement, car son intention première est de partir en Espagne, comme chaque année.

Le groupe valide une maison à louer à Saubion, près d'Hossegor sur le site de réservation en ligne d'Abritel : 5600 euros pour quinze jours. Une maison assez grande pour accueillir trois couples. Isabelle vérifie sur internet que cette maison existe bien à l'adresse indiquée et prend contact avec la propriétaire par mail pour réserver.

Une demande de virement en Angleterre

Elle reçoit dans la foulée un courriel estampillé Abritel avec les différentes conditions et une demande de virement en Angleterre. "Abritel est une société anglaise, donc a priori, comme c'est eux qui gardent l'argent au départ et qu'ils ne le reversent au propriétaire qu'à la fin, cela ne m'a pas paru suspect", reconnaît Isabelle. Elle explique avoir tellement loué souvent avec Abritel qu'elle se sentait en sécurité.

Isabelle fait le virement de 5600 euros demandé par la fausse propriétaire, reçoit un mail de confirmation ; mais deux jours plus tard, sur son compte Abritel, la réservation n'apparaît pas. Elle tente immédiatement de recontacter la soi-disant propriétaire qui ne répondra plus jamais. Elle appelle ensuite la banque possédant le compte où l'argent a été viré pour faire annuler le virement, mais impossible d'annuler la transaction car le compte a été fermé.

Ces annonces sont des pièges pour les consommateurs - Isabelle, victime d'une arnaque à la location saisonnière sur internet

Depuis, Isabelle essaie de se faire rembourser auprès d'Abritel, en vain. Elle tente de joindre la société sur son chat, mais quand elle aborde son problème, son interlocuteur se déconnecte. Elle envoie ensuite un recommandé qui reste sans réponse. Isabelle reconnaît que "l'arnaque est très habile, car le ou les escrocs font croire que vous passez par le site d'Abritel alors que ce n'est pas le cas". Elle ajoute que l'on ne s'en aperçoit pas car les emails reçus sont la copie conforme d'emails d'Abritel.

Isabelle s'est faite arnaquée en pensant réserver une maison pour les vacances près d'Hossegor sur Abritel

Isabelle pense que la responsabilité d'Abritel est engagée dans la mesure où le site héberge des annonces mensongères, frauduleuses, sans vérifier que les propriétaires à contacter sont les bons.  

La réponse d'Abritel

Le directeur général d'Abritel, Timothée de Roux, dit regretter que des gens se fassent arnaquer sur internet, quelque soit le secteur : "la cybercriminalité existe sur internet depuis qu'internet existe et cela ne concerne malheureusement pas uniquement la location saisonnière".

Il y a deux cas de figure concernant une indemnisation : soit la personne a réservé et payé sur Abritel. Dans ce cas, s'il y a une plainte, elle est indemnisée. Mais cela ne va pas jusqu'à la plainte, explique Timothée de Roux, car si les personnes qui sont victimes d'une location qui n'est pas conforme à l'annonce, ou d'une arnaque, ont réservées et payées sur Abritel, alors elles sont intégralement remboursées ou relogées.

Nous n'avons jamais été condamnés pour une réservation qui n'avait pas eu lieu sur notre site - Timothée de Roux, directeur général d'Abritel

Si les clients n'ont pas réservé et payé sur le site internet d'Abritel, mais si la réservation et le paiement ont été réalisés via un autre site ou en direct avec un faux propriétaire, "on ne peut absolument rien faire si ce n'est regretter que cela ait lieu", soutient Timothée de Roux, en ajoutant : "Nous n'avons jamais été condamnés pour une réservation qui n'avait pas eu lieu sur notre site".

"Nous n'avons aucune preuve"

Le directeur général d'Abritel explique qu'il faut vraiment faire attention quand un propriétaire présumé de logements incite à lui écrire en direct et à payer en dehors du site, car cela ne garantit pas la réservation. "Dans ce cas, nous n'avons aucune trace de ce qui s'est passé. On ne connait même pas le montant dépensé. Nous n'avons aucune preuve", explique Timothée de Roux.

"Malgré les systèmes techniques et humains déployés par la société pour vérifier les annonces, certaines passent au travers du tamis" explique Timothée de Roux directeur général d'Abritel

Le directeur général d'Abritel reconnaît que le risque zéro des arnaques sur internet n'existe pas. "Malgré les systèmes techniques et humains déployés par la société pour vérifier les annonces, certaines passent au travers du tamis", explique Timothée de Roux. Il ajoute qu'Abritel n'est pas responsable du contenu des annonces et que si une annonce frauduleuse est identifiée et nous est notifiée, la société a l'obligation de la retirer dans les meilleurs délais

Timothée de Roux explique qu'Abritel n'est pas responsable du contenu des annonces, mais les propriétaires qui les rédigent. Le directeur général de la société assure qu'il y a un certain nombre d'annonces frauduleuses, mais cela reste infime au regard des dizaines de millions de réservations annuelles sur les plate-formes d'Abritel Home-Away.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess