Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Landes : exercice de sécurité grandeur nature dans le secteur de Rion-des-Landes

-
Par , France Bleu Gascogne

C'est l'un des 11 sites classés Sévéso seuil haut dans les Landes. Un exercice de sécurité civile se déroule toute la matinée de lundi à l'entreprise de produits chimiques MLPC à Rion-des-Landes.

Capture d'écran - Google Street View
Capture d'écran - Google Street View

Rion-des-Landes, France

Un exercice de sécurité civile va se dérouler de 9h à 13h ce lundi dans le secteur de Rion-des-Landes. Il s'agit d'un exercice pour tester la validité du plan particulier d'intervention (PPI) de la société MLPC. Cette usine de produits chimiques travaille des composés qui entrent dans la fabrication du caoutchouc. Ce genre d'exercice a lieu tous les trois ans. MLPC est l'un des 11 sites classés Sévéso seuil haut dans les Landes. 

Le scénario consiste à simuler le déraillement d'un wagon contenant du chlore liquide, à l'intérieur du site de MLPC. Le wagon renversé va provoquer une fuite de ce chlore liquide, dégageant un nuage toxique. Un périmètre de danger virtuel s'étendra sur un rayon de 10 kilomètres, autour de Rion-des-Landes, impactant 13 communes (Arengosse, Bégaar, Beylongue, Carcen-Ponson, Laluque, Lesgor, Lesperon, Morcenx-la-Nouvelle, Onesse-Laharie, Ousse-Suzan, Rion-des-Landes, Taller, Vallenave)

L'exercice doit permettre de tester la chaîne d'alerte et la circulation de l'information, la coordination des services, la mise en place du périmètre de danger ou encore les plans de mise en sûreté des écoles et collèges présents dans le périmètre. 

Sirènes, confinement mais pas d'impact sur les déplacements

Dans le cadre de cet exercice, les sirènes seront activées afin de vérifier le bon fonctionnement des dispositifs d’alerte. Par ailleurs, cet exercice permettra de tester les délais de mise en oeuvre du bouclage du périmètre de danger de 10 kilomètres autour de l’entreprise et des déviations routières inhérentes. 

Le bouclage du périmètre et les déviations routières seront simulés (aucune coupure de routes n’interviendra) et seront seulement matérialisés par la présence en bord de route de matériels de sécurité routière, de gendarmes, d'agents du Conseil départemental et communaux. 

La population, qui est normalement concernée par ce plan de secours, ne sera pas directement impliquée dans l’exercice. Toutefois, les neuf écoles et collèges (école élémentaire d'Arjuzanx, école maternelle de Beylongue, école élémentaire de Carcen-Poncon, école maternelle de Garosse, école primaire de Laluque, école primaire de Lesgor, collège Marie Curie de Rion-des-Landes, école élémentaire et maternelle de Rion-des-Landes, école élémentaire de Villenave), situés dans le périmètre de danger participeront à l’exercice. Les plans particuliers de mise en sûreté  seront activés avec le confinement réel des élèves et des enseignants pour une durée limitée.

Attention aux réseaux sociaux

Le préfet des Landes tient à rappeler qu'il s'agit d'un exercice et qu'il n'y a pas de menace particulière dans le département. Il demande donc de ne pas diffuser de fausses informations sur les réseaux sociaux

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu