Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : l'armée fait le plein des candidatures

-
Par , France Bleu Gascogne

Depuis les attentats de Paris du 13 novembre, le centre d'information et de recrutement des forces armées (CIRFA) de Mont-de-Marsan a vu tripler ses demandes de rendez-vous sur internet. Les jeunes sont prêts à s'engager, mais leurs parents également.

L'armée accueille les candidats au CIRFA de Mont-de-Marsan
L'armée accueille les candidats au CIRFA de Mont-de-Marsan © Radio France - Nelly Assénat

L'adjudant-chef Jérôme le confirme : "en un week-end, juste après les attentats, le pic des demandes de rendez-vous sur internet a triplé". 

Au CIRFA de Mont-de-Marsan qui oriente les candidats vers l'armée de terre, la marine ou la légion, les rendez-vous se multiplient. Depuis le début de la semaine, c'est une trentaine de jeunes qui se sont rendus dans les locaux de l'armée, à la caserne Bosquet. 

Les demandes de RDV via internet ont explosé.

— Adjudant-chef Jérôme

Beaucoup de candidats ont entre 18 et 25 ans, ce qui correspond aux profils recherchés par l'armée (on peut s'engager jusqu'à 29 ans). Mais ce qui surprenant depuis les attentats, c'est également le nombre de candidats-réservistes qui se sont déclarés : "des gens qui ont passé les limites d'âge, qui ont fait leur service militaire, mais qui veulent encore servir (...) ils ont envie de se sentir utiles, c'est le sens de leur appel". 

"Beaucoup de gens veulent servir dans la réserve", adjudant-chef Jérôme

Le rôle de l'adjudant-chef Jérôme c'est de vérifier le profil des candidats (avoir la nationalité française, avoir fait sa journée citoyenneté, avoir âge légal et jouir de tous ses droits civiques), de tester leur motivation,  mais aussi de les prévenir : une intégration dans l'armée ne se fait pas du jour au lendemain. 

2,5 candidats pour un poste dans l'armée

Après un premier contact, le candidat est appelé pour un entretien de motivation, puis éventuellement pour des tests pendant deux jours à Bordeaux (tests physiques et psychologiques). Une autre étape prendra quatre mois : c'est l'enquête administrative dont le candidat fait l'objet. S'il est accepté, il partira pour six mois de classes appelés la "mise en condition opérationnelle". C'est seulement après toutes ces étapes que le soldat sera peut-être amené à rejoindre une opération sur le terrain. De quoi décourager ceux qui voudraient s'engager dans l'urgence pour combattre les terroristes. Pour un poste, l'armée dispose de 2,5 candidats. 

Depuis les attentats, l'adjudant-chef Jérôme affirme qu'ils ne sont pas plus méfiants que d'habitude face aux candidats : "on a toujours été vigilants". 

Pour tout renseignement : l'armée conseille de se connecter sur son site sengager.fr.

On peut aussi se présenter directement au CIRFA de Mont-de-Marsan, 555 avenue Maréchal Foch, ou téléphoner au 05 58 85 42 82

Des permanences du CIRFA sont également organisées :

  • A Dax : 9 rue de Borda, le jeudi de 14h à 16h (sauf 3è jeudi du mois) et le 3è mercredi du mois de 14h à 16h
  • A Parentis-en-Born : centre administratif, le 1er mercredi et 3è jeudi du mois de 14h à 16h
  • A Aire-sur-l'Adour : au CIO, 45 rie Félix Despagnet, le 2è mercredi du mois de 14h à 16h
  • A Nogaro dans le Gers : à la mairie, le 4è mercredi du mois de 14h à 16h. 
Choix de la station

À venir dansDanssecondess