Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : le centre de dépistage des cancers appelle à ne pas annuler ou reporter les examens malgré la Covid

-
Par , France Bleu Gascogne

Le centre de dépistage des cancers des Landes craint un report ou une annulation des examens de dépistage des cancers pendant le re-confinement. Il appelle les Landais concernés à se rendre dans les cabinets de radiologie ou chez leur médecin traitant pour effectuer ces examens malgré la Covid 19.

Lecture de radiographies d'une mammographie de dépistage du cancer du sein
Lecture de radiographies d'une mammographie de dépistage du cancer du sein © Radio France - Solenne Le Hen

Pendant le premier confinement, dans les Landes, entre mars et mai dernier, seule une mammographie de dépistage sur trois a été faite et un peu moins d'un test sur deux pour le dépistage du cancer du colorectal. Il reste aujourd'hui 3000 mammographies en retard. Elles auraient du être faites entre mars et mai dernier. C'est le constat du centre de dépistage des cancers des Landes à Saint-Pierre-du-Mont. 

En Nouvelle Aquitaine, le premier confinement a provoqué l'annulation et le report de 24% des mammographies et de 16% des tests de dépistages du cancer colorectal comparé à la même période en 2018. Cela représente près de 85 000 examens annulés ou reportés.

Le centre de dépistage des cancers des Landes craint donc qu'en cette période de re-confinement, les personnes concernées par un dépistage du cancer du sein ou du cancer colorectal reportent ou annulent à nouveau les examens prévus par peur de contracter le coronavirus en se rendant dans un cabinet de radiologie ou chez le médecin.

Le docteur Florence Descaves, médecin coordonnateur du centre de dépistage des Landes, appelle les personnes qui doivent passer une mammographie de dépistage ou effectuer un test de recherche de sang dans les selles à ne pas différer l'examen car quand on perd du temps au diagnostic, on perd des chances de guérison.

"Plus un cancer est dépisté tôt, plus on a des chances d'intervenir avec des gestes qui seront moins lourds, plus fortes sont les chances de guérison" détaille Florence Descaves. "Chaque mois de retard qui passe par rapport au diagnostic, est un mois pendant lequel le cancer peut évoluer et entraîner des préjudices à court terme, moyen terme et long terme".

Ne pas repousser les dépistages est un enjeu vital rappelle le docteur Florence Descaves. Elle est médecin coordonnateur du centre de dépistage des cancers des Landes à Saint-Pierre-du-Mont

Le centre de dépistage des cancers des Landes explique que toutes les institutions et le grand public sont rodés aux gestes barrières contre le coronavirus. Tout est mis en oeuvre pour maîtriser le risque d'infection à la Covid 19 dans les cabinets de radiologie ou les cabinets médicaux. 

Il ne faut pas attendre d'être vacciné contre le coronavirus

Attendre l'arrivée d'un vaccin contre la Covid 19 et d'être vacciné avant de se faire dépister pour le cancer du sein ou le cancer colorectal est un mauvais calcul selon le docteur Descaves. "On en est au tout début [concernant ce vaccin contre le coronavirus]. On a pas encore les autorisations de mise sur le marché. Les vaccins doivent finir d'être élaborés, ensuite être diffusés. Il y a des problèmes de réfrigération. Il va falloir conserver les vaccins à très très basse température". 

Il ne faut pas attendre l'arrivée d'un vaccin contre le coronavirus pour aller faire un dépistage du cancer du sein ou du cancer colorectal explique le docteur Florence Descaves

Pour l'instant, le type de vaccin contre le Covid 19 qu'on propose risque de rendre la vaccination en grand nombre compliquée explique Florence Descaves : "le délai sera trop long par rapport à l'évolution d'un cancer".

Les dépistages : quand ? Comment ?

Pour les femmes, il faut faire une mammographie de dépistage du cancer du sein tous les deux ans de 50 à 74 ans. Les mammographies de surveillance peuvent commencer plus tôt en cas de facteurs de risques familiaux ou personnels. 

Concernant le cancer colorectal c'est de 50 à 74 ans tous les deux ans aussi pour les hommes et les femmes. Il est important en revanche de s'entretenir avec son médecin traitant pour savoir si c'est vraiment le bon mode de détection (test de détection de sang dans les selles) car certaines personnes ont des antécédents familiaux par exemple de cancer du colon ou de polypes et dans ce cas des coloscopies de surveillance sont plus adaptées.

Dans les Landes, en 2019, le taux de dépistage pour le cancer du sein était de 58,4% contre 49,3% en France. Pour le cancer colorectal, ce taux de dépistage était de 32,1% dans les Landes contre 28,9% en France.

Les cancers représentent en France la première cause de décès chez l’homme et la deuxième chez la femme selon Santé Publique France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess