Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Landes : le collectif de soutien aux migrants s'oppose au renvoi imminent de six personnes vers l'Italie et l'Autriche

samedi 7 juillet 2018 à 18:03 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne

Le collectif landais de soutien aux migrants s'oppose au renvoi imminent de six personnes hébergées dans la région de Dax. Ces migrants viennent de se voir débouter de leur demande d'asile et doivent partir en Italie ou en Autriche, deux pays dirigés par des formations d'extrême droite.

Le collectif landais de soutien aux migrants s'oppose au renvoi imminent de six afghans et soudanais vers le premier pays d'Europe où ils sont arrivés
Le collectif landais de soutien aux migrants s'oppose au renvoi imminent de six afghans et soudanais vers le premier pays d'Europe où ils sont arrivés © Radio France - Frédéric Denis

Le collectif landais de soutien aux migrants, qui regroupe plusieurs associations de défense des droits de l'Homme, se dit très inquiet des conséquences des accords de Dublin. Selon le collectif, environ une centaine de migrants actuellement hébergés dans les Landes, en attente d'une réponse sur le demande d'asile, risquent d'être renvoyés dans le pays d'Europe où ils ont mis le pied pour la première fois après avoir fui leur pays.  Il s'agit d'Afghans, de Nigérians, de Soudanais, d'Erythréens, de Somaliens ou encore d'Irakiens.

Selon le collectif, parmi ces migrants, six Afghans et Soudanais, déboutés du droit d'asile, viennent de recevoir leurs billets de train et d'avion pour quitter la région de Dax et rejoindre l'Italie ou l'Autriche. On ne laissera pas faire assure Gérard Kerforn, l'un des porte parole du collectif landais de soutien aux migrants.

"On demande que ces gens là restent en France" Gérard Kerforn, porte parole du collectif landais de soutien aux migrants

Gérard Kerforn explique qu'"on ne peut pas renvoyer des personnes en extrême fragilité dans leur pays d'origine, parfois menacées dans leurs vies, car ce sont des pays de dictatures pour certains d'entre eux". Le porte parole du collectif landais de soutien aux migrants rappelle que l'Italie, pays par lequel certains de ces migrants accueillis dans les Landes transiteront, est dirigée par l'extrême droite. 

Gérard Kerforn assure que quelque soit les modalités d'action du collectif, il ne laissera pas faire.  Le collectif ne veut pas que l'Italie, qui traite avec la Lybie, pays où il y a déjà eu de l'esclavage explique t-il, puisse gérer la situation de ces migrants accueillis dans les Landes. Il demande un geste d'humanité aux autorités françaises.