Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes: le fabuleux destin d'Elsa et ses 930 000 followers

-
Par , France Bleu Gascogne

Elle fait partie de ces rares Français à approcher le million de followers sur Instagram. Depuis 10 ans, Elsa propose des vidéos beauté sur sa chaine Youtube. Elle croule sous les colis des marques et voyage dans le monde entier mais c'est toujours dans les Landes qu'elle revient. Elsa est montoise.

En 10 ans, Elsa, la montoise, s'est imposée dans le monde très fermé des influenceuses beauté.
En 10 ans, Elsa, la montoise, s'est imposée dans le monde très fermé des influenceuses beauté. © Radio France - Stéphanie Hildenbrandt

Elsa a 29 ans. Dans le monde du maquillage, elle est qualifiée d'influenceuse. Mais elle préfère le terme de youtubeuse. Sur les réseaux sociaux, elle compte près de 930 000 followers. Tout en étant restée à Mont-de-Marsan. Et pour rien au monde, elle ne déménagerait.

France bleu Gascogne : Votre terrain de jeu c’est le maquillage. D’ailleurs c’est votre nom de « scène » Elsamakeup. Vous êtes tombée dedans quand vous étiez petite ?

Elsa : Pas du tout. Ma maman a toujours été très très coquette mais le maquillage ça n’a jamais été mon truc et c’est arrivé, ça a été un vrai déclic. J’avais 19 ans à l’époque. Un jour par hasard, je m’ennuyais un petit peu. J’étais sur YouTube et je suis tombée sur une vidéo, un tutto maquillage. J’ai adoré. Surtout qu’à l’époque c’était un peu compliqué. Je m’étais beaucoup laissée aller et je ne prenais plus du tout soin de moi.

Elsa et son frère Hugo avec qui elle est très proche. - Radio France
Elsa et son frère Hugo avec qui elle est très proche. © Radio France - Stéphanie Hildenbrandt

France bleu Gascogne : D’où vous vient l’idée de lancer votre chaine YouTube ? 

Elsa: J’étais très très timide à l’époque mais je me suis dit que ça allait peut-être m’occuper un petit peu. Je m’ennuyais vraiment beaucoup. Donc je l’ai créée sachant que tout le monde peut le faire. Mais c’était vraiment pour moi plus que pour être regardée. Les gens ont commencé à regarder. C’était très modeste. 30 personnes qui regardaient mais pour moi c’’était énorme. 30 personnes, c’était une salle de classe. Puis ça a pris, les gens étaient de plus en plus nombreux. C’était fou.

France bleu Gascogne : Mais comment on passe de 30 personnes à près d’un million de fans ?

Elsa: On ne réalise pas. Moi j’ai compris quand j’ai commencé à être reconnue dans la rue. Je n’ai jamais pensé que ma vie serait tournée autour de ça et que j’en ferais mon métier.

France bleu Gascogne : Vous croulez sous les colis des marques qui vous envoient des produits à tester. Vous voyagez dans le monde entier. On en oublierait presque, d’ailleurs on l’oublie, que vous êtes handicapée.

Elsa:  Tout à fait. En fait quand j’ai commencé ma chaine YouTube, ça partait vraiment d’une volonté d’oublier le fauteuil. J’étais lycéenne et je vivais vraiment très très mal le handicap donc j’avais besoin de ce nouveau chapitre pour oublier tout ça. Et en fait je m’étais dit que si j’utilise le même cadrage, on ne verra pas mon fauteuil. Je serais juste Elsamakeup. Et pas Elsa, le fauteuil, le handicap. Je n’avais surtout pas envie d’en parler. Ça a fonctionné, je vous dirais. Puisque personne ne s’en est vraiment douté pendant 3 ans. Je crois que les premières questions ont commencé à arriver quand les poignées de mon fauteuil m’on trahie. Je crois que j’avais besoin de ce temps pour digérer

France bleu Gascogne : Parce que vous n’êtes pas née handicapée !

Elsa: Pas du tout. Je ne suis pas née handicapée mais je suis née avec une maladie génétique rare. Le milieu hospitalier a toujours été ma vie. A l’âge de 14 ans, j’ai eu une scoliose. On m’a opérée. Et je suis sortie du bloc paraplégique. J’ai vécu cela comme une double injustice. Je m’étais battue jusqu’à présent pour pouvoir marcher et on m’enlevait cette possibilité. Ça a été très dur mais quelque part le fait d’avoir cette chaine YouTube et cette passion qui a pris une place énorme dans ma vie, ça m’a énormément aidée pour oublier le fauteuil mais aussi pour l’accepter. Je suis fière de moi et je suis contente de ne pas avoir baissé les bras, d’avoir toujours été entourée. C’est définitivement une belle revanche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu