Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Landes : le MRAP dénonce les "écrits haineux" envers les immigrés du conseiller municipal RN de Mont-de-Marsan

-
Par , France Bleu Gascogne

Le MRAP des Landes alerte le procureur de Mont-de-Marsan sur les propos de Mickaël Aulnette. Pour l'association de lutte contre le racisme, le conseiller municipal RN de Mont-de-Marsan s'est rendu coupable d'incitation à la haine raciale via une tribune publiée dans le magazine de la ville.

Gérard Kerforn et Valérie El Bakkali, responsables du MRAP des Landes, dénoncent "une abjecte exploitation raciste des drames survenus durant l'été 2019 dans la cité montoise" par l'élu RN Michael Aulnette
Gérard Kerforn et Valérie El Bakkali, responsables du MRAP des Landes, dénoncent "une abjecte exploitation raciste des drames survenus durant l'été 2019 dans la cité montoise" par l'élu RN Michael Aulnette © Radio France - Frédéric Denis

Mont-de-Marsan, France

Le MRAP des Landes va envoyer un signalement au procureur de la République de Mont-de-Marsan d'ici la fin de la semaine pour l'alerter sur les propos tenus par le conseiller municipal Rassemblement National de Mont-de-Marsan, Michael Aulnette, dans le dernier magazine municipal. M2M Mag est tiré à 30 500 exemplaires. Les propos incriminés se situent à la page 31 dans une tribune intitulée " Triste faits divers".

Les responsables de l'association qualifient les écrits du conseiller municipal RN d'incitation à la haine raciale, un délit passible d'un an de prison et de 45 000€ d'amende. Gérard Kerforn et Valérie El Bakkali dénoncent une "abjecte exploitation raciste des drames survenus durant cet été 2019" à Mont-de-Marsan. Ils expliquent que, dans sa tribune, Michael Aulnette "incite à la haine raciale contre les migrants en les désignant par leurs nationalités comme responsables de tous les maux de notre société". 

Gérard Kerforn, vice président du MRAP des Landes, explique que le conseiller municipal montois RN assimile les auteurs de drames à l'ensemble de populations étrangères qu'ils citent. C'est là qu'est le problème : ils les citent nommément : Irakiens, Syriens etc. ce qui tombe sous le coup de la loi.  

"C'est lamentable de se servir de faits divers, de personnes dans le désarroi qui demandent notre aide pour déclencher la haine des Montois"  Valérie El Bakkali, présidente du MRAP des Landes

Le vice-président du MRAP des Landes, Gérard Kerforn, dénonce une stigmatisation inacceptable envers "des gens qui, pour la quasi-totalité d'entre eux, vivent tranquillement à Mont-de-Marsan : leurs enfants vont dans nos écoles de la ville, ces gens sont dans nos clubs sportifs , participent à la vie communale, économique, travaillent pour beaucoup d'entre eux". Gérard Kerforn explique qu'avec sa tribune, ce conseiller municipal RN "attise les haines et ça peut favoriser des passages à l'acte".

Gérard Kerforn, vice-président du MRAP des Landes, explique que le conseiller municipal RN montois stigmatise des populations qui vivent tranquillement à Mont de Marsan

La liberté d'expression ne peut pas justifier des propos haineux, délictueux explique Valérie El Bakkali. La présidente du MRAP des Landes qualifie la tribune publiée par Michael Aulnette dans M2M Mag d'inacceptable : "c'est agir sur une corde sensible qui a toujours existé, tristement célèbre dans l'Histoire. Se servir de la peur de l'autre, la méconnaissance de l'autre pour déclencher des conflits là où il n'y en a pas, c'est lamentable. Mont-de-Marsan, il y fait bon vivre".

La liberté d'expression ne peut pas justifier des propos haineux, délictueux explique Valérie El Bakkali, présidente du MRAP des Landes

Le MRAP des Landes rappelle dans un communiqué à la presse que le ministère public s'est auto-saisi des récentes déclarations du polémiste Éric Zemmour avant d'ajouter : "le Zemmour au petit pied local qui clone son maître doit rencontrer la même indignation et la même mobilisation".

Nous avons contacté le conseiller municipal Rassemblement National à la mairie de Mont-de-Marsan, Mickaël Aulnette qui n'a pas souhaité faire de commentaires. Il nous a indiqué par mail qu'"il n'y a pas pour l'instant de poursuites quelconques par le parquet".

Du côté du ministère public, à cette heure, le procureur de la République de Mont-de-Marsan, Olivier Janson, indique ne pas avoir été saisi de cette affaire.

Choix de la station

France Bleu