Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Landes : une journée "Justice Morte" organisée ce jeudi par les avocats pour sauver leur profession

mercredi 14 mars 2018 à 17:22 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne

Journée Justice morte ce jeudi dans les Landes. Les avocats des barreaux de Dax et de Mont de Marsan cessent le travail pour protester contre la réforme de la Justice du gouvernement. Selon eux, cette réforme va faire disparaître l'intervention de l'avocat dans plusieurs procédures.

Les avocat landais s'étaient déjà mobilisés le 15 février dernier contre le projet de réforme de la Justice du gouvernement
Les avocat landais s'étaient déjà mobilisés le 15 février dernier contre le projet de réforme de la Justice du gouvernement © Radio France - Fanny Bouvard

Mont-de-Marsan, France

Les avocats des Landes s'inquiètent pour l'avenir de leur profession. Ils organisent une journée Justice Morte ce jeudi pour protester contre la réforme de la Justice du gouvernement. 

Conséquences de cette journée "Justice Morte", les tribunaux de Dax et de Mont de Marsan devraient renvoyer toutes les affaires dans lesquelles interviennent un avocat. Les cabinets d'avocat seront aussi fermés et personne ne répondra au téléphone.

Selon les avocats, la réforme de la Justice va faire disparaître l'intervention de l'avocat dans plusieurs procédures judiciaires en développant par exemple la médiation, les règlements amiables des différends et en développant la "Justice en ligne".

"Nous disparaissons de l'écrans radar" dans certaines procédures

Les avocats expliquent que jusqu'à aujourd'hui, ils aiguillaient par exemple leurs clients devant le juge pour faire modifier le montant de la pension alimentaire car ils avaient besoin d'un conseil juridique. Demain, ce serait surement la Caisse d'Allocations Familiales, qui devrait décider, en accord avec les parties de la nouvelle fixation du montant de la pension alimentaire en dehors de la présence de l'avocat. 

Les mesures de la réforme du gouvernement vont "éloigner le justiciable du juge" selon le bâtonnier de l'ordre des avocats de Mont de Marsan. Valérie Boillot rappelle que la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a clairement indiqué que là où la plus-value apportée par le juge n'était pas démontrée, il fallait déjudiciariser. Valérie Boillot explique cela signifie qu'"il n'y aurait plus de débat judiciaire, et donc plus besoin d'avocats".

"On est en train de diminuer le champ d'intervention de l'avocat" qui est d'accompagner le justiciable s'insurge Valérie Boillot, bâtonnier de l'ordre des avocats de Mont de Marsan

Les avocats estiment que le gouvernement est en train de réduire leur champ d'intervention. Ils rappellent que le rôle de l'avocat, c'est d'accompagner le justiciable, d'être à ses côtés pour l'aider, éviter qu'on ne lui impose quelque chose qu'il n'a pas compris.

La réforme de la Justice va aboutir à supprimer l'accompagnement que les avocats peuvent faire du justiciable. Si l'avocat n'est pas là pour expliquer, accompagner le justiciable, ce dernier pourrait vite se retrouver perdu explique Valérie Boillot. Le bâtonnier de l'ordre des avocats de Mont de Marsan, craint qu'au final, les justiciables finissent par ne plus saisir la Justice.

Les avocats des barreaux de Pau et de Bayonne organisent aussi une journée Justice Morte ce jeudi 15 mars.