Société

Landes : opération pour convaincre les jeunes de porter des gants de protection en scooter à Dax

Par Clément Guerre, France Bleu Gascogne jeudi 13 octobre 2016 à 8:38

A partir du 20 novembre, les forces de l'ordre pourront contrôler le port de gants.
A partir du 20 novembre, les forces de l'ordre pourront contrôler le port de gants. © Radio France - clément guerre

Ce mercredi la police de Dax (Landes) mettait en place une grande opération de contrôle et de prévention des motos et scooters. Le but, informer en particulier les jeunes que dès le 20 novembre 2016, la loi oblige les conducteurs et passagers de deux-roues à porter des gants homologués.

L'opération de contrôle n'a pas été placée au hasard. Les 12 policiers sont tout près du lycée Haroun Tazieff à Saint-Paul-Les-Dax. Ils contrôlent les lycéens en scooter pour leur rappeler que d'ici un mois (le 20 novembre 2016) ils devront porter des gants homologués à scooter.

L'amende sera au minimum de 45 euros

En scooter, une chute à 50 km/h, c'est comme une chute de 10 mètres de haut, d'où les gants de protection portés par Sully. - Radio France
En scooter, une chute à 50 km/h, c'est comme une chute de 10 mètres de haut, d'où les gants de protection portés par Sully. © Radio France - clément guerre

Certains lycéens ont pris les devants, Sully a 18 ans, il vient d'acheter "son manteau de moto, ses gants et son casque" dit-il... Mais devant les policiers, d'autres ados ignorent cette nouvelle règle du port des gants. Yassine n'est même pas certain de "les mettre de toutes les façons", pour lui les policiers devraient d'abord contrôler ceux qui "font bien pire sur la route".

Dérapages, courses-poursuites et conduite en état d'ivresse, voilà les vrais délits — Yassine jeune homme de Saint-Paul-Lès-Dax.

Pour le moment, les contrôles de police se soldent par des mises en garde, mais dès le 20 novembre 2016 l'amende sera de 68 euros (45 si elle est payée immédiatement), un point sur le permis du pilote peut aussi être retiré.

Les gants homologués, une vraie protection en cas de chute

En scooter, si vous chuter à 50 km/h, la violence du choc est la même que si vous faisiez une chute de 10 mètres, vous imaginez si vous tombez sur vos mains ? —Julien Dugay, commissaire de Dax.

Pour tenter de convaincre les jeunes de porter des gants de protection, le commissaire de Dax, Julien Dugay s'est déplacé ainsi que le sous-préfet de Dax Lucien Guidicelli. Pour eux même en ville, à faible allure, les chutes en scooter peuvent-être dangereuses. Ils rappellent aussi que dans un accident sur deux à Dax, les deux-roues sont impliqués.

Selon la Sécurité routière, les blessures aux mains sont très fréquentes chez les conducteurs de deux-roues. Cela s'explique : le premier réflexe est de les mettre en avant en cas de projection au sol. Lors d'un accident, avec des gants épais, les blessures aux mains sont atténuées ou évitées dans 95 % des cas pour les motocyclistes et 87 % des cas pour les cyclomotoristes, selon une étude MAIDS (Motorcycle Accident In Depth Study). A ce jour, selon une enquête TNS Sofres, seuls 12 % des utilisateurs de deux-roues motorisés en France roulent sans gants adaptés.

Partager sur :