Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Landes : un kogia échoué sur une plage à Capbreton

-
Par , France Bleu Gascogne

Un kogia a été retrouvé échoué sur une plage à Capbreton ce samedi. L'animal marin était en vie quand il s'est échoué, mais les sauveteurs ont dû se résoudre à l'euthanasier à cause de son état critique...

L'animal était agonisant et a dû être euthanasié.
L'animal était agonisant et a dû être euthanasié. - Pascal Ducasse

Capbreton, France

Un kogia s'est échoué ce samedi après-midi sur la plage de la Pointe à Capbreton. Le petit cachalot était en vie quand les sauveteurs l'ont trouvé, mais ils ont dû se résoudre à l'euthanasier.

Le kogia échoué sur la plage. - Aucun(e)
Le kogia échoué sur la plage. - Pascal Ducasse

En effet, l'animal a été retrouvé dans un état grave, comme l'explique Pascal Ducasse, agent technique à Capbreton et correspondant pour l'Observatoire Pelagis, qui lutte pour la conservation des mammifères et oiseaux marins : "L'animal était vraiment dégradé, avec des plaies sur le ventre et le rostre sanguinolent. Il était agonisant... Malheureusement, dans ces cas-là, il faut se résoudre. J'ai appelé un vétérinaire et je l'ai fait euthanasier. C'est un animal qui est rarissime, on n'observe qu'un à trois échouages par an. Donc c'est d'autant plus difficile, mais l'animal n'était pas en état de reprendre la mer, il a donc fallu abréger les souffrances."

L'animal marin était couvert de plaies. - Aucun(e)
L'animal marin était couvert de plaies. - Pascal Ducasse

Le mammifère a été évacué au centre technique municipal de Capbreton. Il va être pris en charge par deux scientifiques qui arrivent spécialement de la Rochelle ce lundi pour faire des analyses. "Ils vont venir et on va ouvrir l'animal pour accéder aux organes, explique Pascal Ducasse. On va regarder un peu l'intérieur et faire des prélèvements, qui iront à La Rochelle pour examen. Cela va permettre d'en savoir plus sur les causes de la mort et l'impact de la pollution."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu