Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Landes : une brasserie solidaire va ouvrir à Mont-de-Marsan

lundi 4 septembre 2017 à 19:08 Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Gascogne

Une brasserie solidaire, "La Petita Moleta", va ouvrir ses portes dans les prochaines semaines à Mont-de-Marsan. L'association qui porte le projet prévoit d'embaucher des personnes en insertion professionnelle, qui ont du mal à remettre un pied dans le monde du travail.

Plusieurs semaines de travaux sont prévues avant l'ouverture en octobre
Plusieurs semaines de travaux sont prévues avant l'ouverture en octobre © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Mont-de-Marsan, France

Une armée de bénévoles est au travail depuis quelques jours pour réaliser les travaux, dans le centre-ville de Mont-de-Marsan. "La Petita Moleta" va s'installer dans les locaux d'un ancien restaurant, les Jardins de Noëlie, tout près de la place Pancaut. "Il faut remettre à neuf la cuisine, donner un coup de peinture dans la salle, mettre aux normes les toilettes" détaille Florence Delage-Sicard, à l'origine du projet.

Dernière marche avant un emploi

Après plusieurs semaines de travaux, le restaurant devrait ouvrir dans le courant du mois d'octobre et donner du travail à des personnes en insertion. "Nous souhaitons permettre à des personnes d'apprendre le métier de serveur, le métier de commis de cuisine, explique Florence Delage-Sicard. On est vraiment sur la dernière marche avant l'emploi. Ça peut être une dame qui a élevé ses enfants, qui n'a pas forcément travaillé depuis longtemps en dehors de la maison et qui veut s'y remettre. Ça peut être aussi un jeune de moins de 25 ans qui n'a pas de diplôme."

Dans un premier temps, 2 des 5 emplois du restaurant seront réservés à des personnes en insertion professionnelle. "L'idéal c'est que les gens restent 6 mois et qu'il y ait une sortie positive et qu'on ré-ouvre la porte à quelqu'un d'autre" explique Florence Delage-Sicard.

Campagne de financement participatif

Mais pour que le projet voie le jour, il manque encore des fonds. L'association vient donc de lancer une campagne de financement participatif et espère récolter 8000 euros.

Pour attirer ensuite les clients dans le restaurant, le chef prévoit de servir une cuisine avec des produits frais et locaux. Ouverture prévue dans le courant du mois d'octobre.