Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Langues régionales : vos solutions pour promouvoir le dialecte alsacien

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Comment faire vivre les langues régionales ? L'alsacien est la plus parlée encore aujourd'hui, même si le nombre de locuteurs est en baisse. Voici les propositions des internautes pour promouvoir le dialecte, recueillies grâce à #MaSolution, notre consultation citoyenne avec Make.org.

Le drapeau alsacien.
Le drapeau alsacien. © Maxppp - Jean-François Frey

A l'occasion de la finale de la quatrième édition de d'Stimme, le grand concours de chant en alsacien et en platt, ce vendredi 14 mai, France Bleu Alsace a interrogé ses internautes sur l'avenir du dialecte. Quelles solutions pour promouvoir l'alsacien ?  

En Alsace, 600.000 personnes parleraient l'alsacien, c'est donc la première langue régionale de France. Selon la dernière étude de l'Office pour la langue et la culture d'Alsace, qui date de 2012, 43% des Alsaciens déclarent bien savoir parler le dialecte, 33% le parler et le comprendre un peu, 25% ne pas le comprendre.

Vos propositions pour les langues régionales avec #MaSolution

Par le biais de la consultation citoyenne #MaSolution, France Bleu a recueilli les propositions des internautes. En voici certaines. 

  • Patty voudrait que le dialecte alsacien soit "plus présent dans le quotidien : enseignes publicitaires, supports de communication..."
  • Même son de cloche pour le Breton Loïg qui demande à "promouvoir les langues régionales dans la vie sociale, la télé et la radio pour baigner au quotidien dans la langue".
  • Pour Benjamin, "il faut former le maximum de personnels encadrant des enfants à l'alsacien et à sa transmission lors d'activités de loisirs"
  • Alonso réclame "des programmes de tv qui soient entièrement parlés en alsacien" (qui existent déjà sur France 3 NDLR)
  • Dans le Bas-Rhin, Vincent réclame "une radio bilingue sur la FM et pas en Webradio" (France Bleu Elsass est diffusée en audio et en vidéo sur le numérique).
  • Alain, de Châtenois, a proposé de "relancer les cultures locales (dialecte, architecture, etc.)" et "le bilinguisme aux régions frontalières".
  • Une proposition proche de celle de Mari qui demande le développement de l'offre culturelle, "pour que les apprenants puissent baigner au quotidien dans le dialecte". 
  • Jacobish dénonce ce qu'il appelle "l'interprétation pervertie de l'article 2 de la Constitution qui tue cyniquement nos langues régionales et non pas l'anglais". Pour mémoire, cet article dispose que "La langue de la République est le français." Une précision apportée en 1992, officiellement pour contrer le développement du franglais. En conséquence, notre internaute propose d'"afficher les langues régionales dans l'espace public car la France et les Français méritent mieux que le monolinguisme étriqué".
  • Escolà, depuis le sud de la France, demande que soient officialisées dans tout l'Etat français les langues occitanes, basques, bretonnes, alsaciennes et catalanes. 

Ce vendredi 14 mai, vous allez pouvoir voter pour choisir le gagnant de Stimme 2021, mais, au-delà, vous pouvez continuer à faire vos propositions via #MaSolution et à voter pour celle des autres :

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

La Collectivité européenne d'Alsace compétente en matière de bilinguisme

La Collectivité européenne d'Alsace (CEA) a récupéré depuis sa création le 1er janvier 2021, la compétence du bilinguisme. Elle souhaite promouvoir les enseignements de l'allemand et des dialectes alsaciens dès la petite enfance. La CEA a annoncé la création d'un office public de la langue régionale d'Alsace. La collectivité veut ainsi promouvoir le théâtre en alsacien, les voyages scolaires en Allemagne pour les collégiens, un enseignement de l'alsacien dès la petite enfance, notamment. 

La proposition de loi Molac adoptée par les députés va dans le même sens. Elle permettra l'instauration de l'enseignement immersif en langue régionale et la création d'un forfait scolaire pour les écoles privées dispensant une scolarisation en langues régionales. Un recours a cependant été déposé auprès du Conseil constitutionnel contre cette loi avant sa promulgation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess