Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manifestation ce vendredi à Luchon contre les restrictions sur les stations de ski à Noël

-
Par , France Bleu Occitanie

La crispation sur la fermeture des remontées mécaniques dans les stations de ski à Noël monte d'un cran. Une action de protestation s'organise dans les Pyrénées, à Luchon, ce vendredi 4 décembre à 14h, rassemblant responsables de stations et élus mécontents des mesures du gouvernement.

Le gouvernement maintient sa ligne restrictive sur les restrictions dans les stations de ski à Noël
Le gouvernement maintient sa ligne restrictive sur les restrictions dans les stations de ski à Noël © Maxppp - Grégory YETCHMENIZA

Le gouvernement se montre toujours aussi intransigeant sur le sort des stations de ski à Noël. Elles pourront bien ouvrir, mais les remontées mécaniques resteront fermées. Le président de la République Emmanuel Macron a même durci le ton cette semaine en envisageant des mesures restrictives pour dissuader les Français d'aller skier à l'étranger, où les stations peuvent rester ouvertes. Le premier ministre Jean Castex a annoncé de son côté des contrôles aux frontières pour les Français allant skier à l'étranger.

Marche de protestation organisée à Luchon

Alors que des manifestations fleurissent dans de nombreuses stations de ski, et qu'une action est prévue à Paris ce jeudi 3 décembre pour protester contre ces mesures de fermeture, dans les Pyrénées, des collectifs de montagnards, des responsables de stations et des élus prévoient une marche à 14h ce vendredi 4 décembre à Luchon, a détaillé sur France Bleu Occitanie Laurent Garcia, directeur de la station de ski de Peyragude, dans les Hautes-Pyrénées.

Laurent Garcia, directeur de la station de ski de Peyragude dans les Hautes-Pyrénées

"Nos espoirs d'ouvrir sont totalement anéantis" déplore-t-il. "On pensait que si nos voisins Espagnols, Suisses ou Autrichiens pouvaient rester ouverts, ça serait une bonne démonstration que c'est possible de le faire" déplore Laurent Garcia, qui voit difficilement comment ce protectionnisme pour éviter que les Français aillent skier à l'étranger pourra concrètement mis en application.

Des mesures qui passent toujours mal auprès des professionnels

Les mesures de fermeture des remontées mécaniques ne passent toujours pas, d'autant plus que les responsables de stations de ski estiment avoir tout mis en œuvre pour assurer la sécurité sanitaire des usagers. "On a eu des mois de préparation pendant l'été, explique Laurent Garcia. Les télécabines ont fonctionné pour les randonneurs à ce moment-là, et nous avions déjà un lourd protocole en place. Les remontées ne sont pas un problème, les cabines avec des usagers masqués, ça a très bien fonctionné cet été"

Les professionnels de la montagne s'inquiètent aussi de leur sort économique. Les annonces du gouvernement sur une indemnisation des remontées mécaniques et un dispositif de chômage partiel pour les saisonniers n'ont pas de quoi rassurer. "On attend de connaître les niveaux d'indemnisation, confie Laurent Garcia. Et on ne se contentera pas de demi-mesures" assure-t-il. 

Une manifestation à Ax-les-Thermes prévue ce jeudi

Des élus et de nombreux professionnels de la montagne ont prévu aussi de se réunie devant la mairie d'Ax-les-Thermes ce jeudi 3 décembre à 12h, avec des prises de paroles de différents représentants des acteurs du secteur.

Une action initiée notamment par l'association des maires de montagne pour exprimer leur mécontentement et leur incompréhension face à la position du gouvernement sur l'ouverture des stations de ski, sans celle des remontées mécaniques. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess