Société

Laval : les policiers se mettent au rugby pour séduire les jeunes

Par Claudia Calmel, France Bleu Mayenne mercredi 12 octobre 2016 à 19:17

Les enfants du Rugby Club Lavallois ont joué les motards
Les enfants du Rugby Club Lavallois ont joué les motards © Radio France - Claudia Calmel

Une opération séduction pour la police, ce mercredi, au Stade Le Basser à Laval : des agents sont allés faire découvrir leur métier à des jeunes sur un terrain de rugby pour tenter de faire germer des vocations.

Deux univers bien différents mais des valeurs communes, comme la solidarité et le goût du collectif. C'est en partant de ce principe que la Police s'est associée à la Fédération Française de rugby pour organiser des "journées découverte des métiers de la police" un peu partout en France, avec le service de recrutement de la Police Nationale. L'institution veut faire germer des vocations chez les jeunes qui pratiquent ce sport. Des policiers de plusieurs corps de métiers sont donc allés à la rencontre de petits joueurs du Rugby Club Lavallois. Les jeunes ont pu assister à une démonstration faite par l'unité canine d'Angers, parcourir des stands liés à la prévention et même monter sur de vraies moto, en actionnant les sirènes et en faisant vrombir les moteurs.

Séance de questions-réponses improvisée sur la pelouse - Radio France
Séance de questions-réponses improvisée sur la pelouse © Radio France - Claudia Calmel

Les jeunes rugbymen ont ensuite pu poser des questions aux policiers sur leur métier et sur leur quotidien. L''occasion d'ouvrir le dialogue et de créer du lien.

Le brigadier-chef Thierry Aguttes s'occupe du recrutement de la Police Nationale dans le grand ouest - Radio France
Le brigadier-chef Thierry Aguttes s'occupe du recrutement de la Police Nationale dans le grand ouest © Radio France - Claudia Calmel

Une démarche importante pour le brigadier-chef Thierry Aguttes, qui s'occupe du recrutement de la Police Nationale dans le grand ouest : "On ne peut pas obligatoirement leur donner envie de rentrer dans la police, ça permet surtout de discuter avec tout le monde, avec les jeunes, avec leurs parents. On est pas là pour redorer une image, mais on veut montrer que dans la Police Nationale, il y a plein de métiers différents. On a l'image du policier sur la route, mais il n'y a pas que ça : les policiers sont aussi là pour aider les citoyens."

La police Nationale espère recruter 5000 personnes sur l'année 2016.

Partager sur :