Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un déraillement de train simulé à la gare de Laval ce jeudi

-
Par , France Bleu Mayenne

La préfecture de la Mayenne a organisé un exercice de sécurité civile ce jeudi 25 avril : un déraillement de train. Ce faux accident à la gare de Laval fait une soixantaine de victimes. Le but est de tester le dispositif d'intervention et de voir ce qui peut être amélioré.

Cet exercice doit permettre de tester le plan NOVI (Nombreuses VIctimes).
Cet exercice doit permettre de tester le plan NOVI (Nombreuses VIctimes). © Radio France - Aurore Richard

Laval, France

Un déraillement de train, faisant une soixantaine de victimes a été simulé à la gare de Laval ce jeudi 25 avril. Cet exercice, à l'initiative de la préfecture de la Mayenne, a mobilisé près de 300 personnes : pompiers, police, hôpitaux, SNCF, etc. Il doit permettre de tester le plan NOVI (NOmbreuses VIctimes) et entre autres, la coordination entre tous les services d'intervention. 

Pour cet exercice, un train Rennes-Le Mans déraille à la gare de Laval. Sur place, les secours s'occupent d'extraire les usagers du train et de les prendre en charge.

Une trentaine de personnes sont rapidement amenées hors des rails, et des couvertures de survie leur sont distribuées. Les secours apportent aussi des premiers soins aux usagers encore dans le train. 

Dans cet exercice, ce déraillement de train implique une soixantaine d'usagers.  - Radio France
Dans cet exercice, ce déraillement de train implique une soixantaine d'usagers. © Radio France - Aurore Richard

Les victimes non-blessées sont envoyées dans un centre d'accueil des impliqués. Pour cette simulation, il a été installé à l'école Germaine Tillion. Elles ont à leur disposition des couvertures, du café et surtout, une écoute. Les personnes choquées sont prises en charge individuellement. 

Quant aux victimes blessées, elles sont transportées au poste médical avancé. Trois tentes ont été installées au stade Francis Le Basser. Là, les blessés sont examinés, des soins sont effectués et s'il le faut, ils peuvent ensuite être envoyés dans des hôpitaux. 

A la préfecture, un centre opérationnel départemental a été mis en place pour centraliser toutes les informations. C'est aussi là qu'un service a été mis sur pied pour recevoir les appels sur le numéro vert, créé lors de ce type d'accident. Des appels de la famille, des amis des victimes sont notamment reçus. 

Pour cette simulation, le préfet de la Mayenne avait communiqué un numéro vert. Un service est dédié à ces appels.  - Radio France
Pour cette simulation, le préfet de la Mayenne avait communiqué un numéro vert. Un service est dédié à ces appels. © Radio France - Aurore Richard

Cet exercice doit permettre d'améliorer le dispositif NOVI (NOmbreuses VIctimes) en cas de déraillement. Il s'agit de voir ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins dans la communication entre les services, dans leur coordination, dans leur réaction, etc. Un premier bilan sera effectué au lendemain de cette opération, ce vendredi 26 avril. Un autre sera effectué dans un mois. 

Choix de la station

France Bleu