Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Laval : un mois avant les européennes, un atelier sur l'Europe au lycée Haute-Follis

-
Par , France Bleu Mayenne

Une quinzaine d'élèves de Terminale pro ont participé vendredi 26 avril à cette activité, animée par la Maison de l'Europe en Mayenne. Au programme : une discussion et un quiz sur le thème "L'Europe, c'est quoi pour vous ?", alors que les élections européennes auront lieu le 26 mai prochain.

Magali Potier et Clara Puig de Torres-Solanot, de la Maison de l'Europe en Mayenne, ont discuté pendant 1h30 avec ces élèves de Terminale pro du lycée Haut-Follis de Laval
Magali Potier et Clara Puig de Torres-Solanot, de la Maison de l'Europe en Mayenne, ont discuté pendant 1h30 avec ces élèves de Terminale pro du lycée Haut-Follis de Laval © Radio France - Jeanne Daucé

Laval, France

"Nos données GPS sont gérées par les Américains", "La France contribue plus au budget européen qu'elle n'en profite"... Deux questions auxquelles il fallait répondre faux ! Ce vendredi 26 avril, une quinzaine d’élèves de terminale participent à un quiz sur l’Europe. Un atelier proposé par la Maison de l'Europe en Mayenne. À peine un mois avant les élections européennes, l'institution entend faire découvrir plus en détails l'Union européenne (UE) et ses missions à ces jeunes, qui pour certains vont pouvoir voter pour la première fois.

Parmi les illustrations données, le rôle de l'Union européenne dans la protection des données dans la navigation sur Internet. Ou encore celui de la passerelle de la gare de Laval. Sur les quelques 5 millions d'euros qu'ont coûté les travaux, Bruxelles y a contribué à hauteur d'1 million d'euros. Des exemples concrets, qui permettent à ces jeunes Lavallois de constater l'importance de l'Europe dans leur vie de tous les jours.

Tiphanie, 19 ans, ne pensait pas que l’Europe avait autant de missions, et était aussi présente au quotidien. "L'Europe se bouge pour les chômeurs, les jeunes... Ils ont plein de projets, c'est très intéressant. Et ça donne aussi envie de voyager, de découvrir d'autres pays de l'UE."

"L'Europe fait partie de leur vie, mais sans toujours prendre conscience de tout ce qu'elle fait pour eux"

Pour Magali Potier, directrice de la maison de l’Europe, il faut sensibiliser les jeunes aux atouts de l’Union européenne. Une entité qui peut parfois paraître bien lointaine aux jeunes : "L'Europe, ça reste pour beaucoup une machine technocratique, avec des décisions imposées. Mais il faut sortir de tout ça (...) _Pour ces élèves, l'Europe c'est un acquis, ça fait partie de leur vie_. Mais parfois, ils n'ont pas pleinement conscience du fait que l'Europe fait beaucoup pour les aider, améliorer leur quotidien. L'idée c'est de les chambouler, d'avoir une prise de conscience : l'Europe n'est pas éloignée mais proche de leur quotidien."

"Faire prendre conscience à ces jeunes que l'Europe n'est pas éloignée, qu'elle est proche de leur quotidien" - Magali Potier, directrice de la Maison de l'Europe en Mayenne

À la fin de l’atelier, ces jeunes connaissent mieux le fonctionnement de l’Europe. Antony est maintenant sûr : le 26 mai, il ira aux urnes pour faire entendre sa voix. "J'ai envie de faire connaître mon avis. Parce que si je ne vote pas, qu'une mauvaise décision est prise et que je me plains, ce sera ma faute", explique ce jeune homme de 18 ans.

Quelques autres élèves majeurs hésitent encore à aller voter aux européennes. Mais leur professeure d'économie-gestion, Madame Brard, glisse qu'il leur reste encore quelques semaines pour se décider