Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le bar-tabac-restaurant de Saint-Hilaire-du-Maine cherche un repreneur

mardi 5 juin 2018 à 9:01 Par France Bleu Mayenne, France Bleu Mayenne

L'établissement est fermé depuis quelques semaines, suite au départ des anciens propriétaires. La mairie a racheté les lieux et espère une réouverture prochaine.

Le bar-restaurant était l'un des seuls commerces de la commune avec l'épicerie.
Le bar-restaurant était l'un des seuls commerces de la commune avec l'épicerie. © Radio France - Raphaël Aubry

Saint-Hilaire-du-Maine, France

C'est encore un commerce vide dans nos campagnes. Le bar-restaurant, mais aussi dépôt de pain et tabac presse de Saint-Hilaire-du-Maine a baissé le rideau. Le menu du jour est encore inscrit sur l'ardoise.  Les anciens propriétaires ont quitté la commune de 850 habitants pour une autre affaire. Ils ont tenté de trouver des repreneurs mais cela n'a rien donné.

Plusieurs habitants sont mécontents. La boulangerie avait déjà fermé il y a quelques années. "J'avais l'habitude d'y boire mon petit café, je prenais un plat aussi chaque vendredi. Il y avait du monde tous les jours. C'est dommage de voir ce commerce fermé.", explique Maurice. Les habitants doivent maintenant se rendre dans les communes voisines, comme Ernée ou au Bourgneuf-la-Forêt. "J'avais pas l'habitude de prendre ma voiture pour aller acheter des cigarettes ou boire un verre avec des copains par exemple. C'est embêtant.", confie Antoine qui réside juste à côté.  Heureusement, il reste une petite épicerie en face de l'église pour dépanner. 

La mairie achète le lieu

Pour maintenir un service, le conseil municipal a décidé d'acheter le fonds de commerce.  Il souhaite attirer un repreneur, le plus rapidement possible. "L'objectif de la municipalité est de permettre à un repreneur de s'installer dans le centre vivant de notre commune.  Notre mission c'est de mettre en avant un service public qui deviendra privé, on l'espère.  Plus vite on rouvrira et mieux ce sera. On ne veut pas garder une cellule vide comme dans beaucoup de communes rurales.", précise le maire Christian Quinton. 

Quatre professionnels de la région se sont déjà manifestés. Deux d'entre eux seront reçus ce mardi en mairie. Ils présenteront leur projet aux élus.