Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Véritable institution, le Bazar Saint-Joseph d'Orléans va bientôt baisser le rideau

-
Par , France Bleu Orléans

C’est une institution orléanaise qui va disparaître, le Bazar Saint-Joseph va bientôt définitivement fermer ses portes. Créé au XIXème siècle, le célèbre magasin des arts de la table liquide ses stocks pendant deux mois. La fin d'une aventure familiale.

Véritable institution à Orléans, le Bazar Saint-Joseph va mettre la clé sous la porte
Véritable institution à Orléans, le Bazar Saint-Joseph va mettre la clé sous la porte © Radio France - Christophe Dupuy

Orléans, France

En proie ces dernières années à des difficultés financières, le Bazar Saint-Joseph et le Prestige de la table se voient cette fois contraints de mettre définitivement la clé sous la porte. La fermeture annoncée en janvier prochain du célèbre magasin orléanais met fin à une aventure familiale de plus d'un siècle

Placée à sa demande en procédure de sauvegarde avant cessation d'activité, l'enseigne débute ce 27 novembre la liquidation à prix cassés de tous ses stocks. 

Jacques Thomas le fondateur du Bazar Saint-Joseph à Orléans et son épouse - Aucun(e)
Jacques Thomas le fondateur du Bazar Saint-Joseph à Orléans et son épouse - Famille Bourgeois

Le Bazar Saint-Joseph a été créé en 1888 par Jacques Thomas. Fuyant les combats de la guerre de 1870, ce lorrain, inventeur notamment de la petite boite à cirage, échoue avec sa femme à Orléans où il crée le magasin. On y vend alors de tout : parfum, droguerie, quincaillerie, vaisselle, paniers en osier, faïence, jouets et... couronnes mortuaires. Semi-grossiste, la ville mais aussi tous les épiciers de la campagne viennent s'y ravitailler. Le Bazar Saint-Joseph va fournir aussi les hôpitaux, l'armée, les écoles et les hôtels-restaurants notamment en vaisselle mais également en papier toilette. 

Dans les années 70, c'est la création du Prestige de la table qui se spécialise dans la liste de mariage. Certaines années, plus de 1 000 couples vont y déposer leurs envies de cadeaux de mariage. En 1975 est même ouverte une salle dédiée aux objets de grands créateurs comme Paco Rabane. Au fil des années, le magasin est passé de 25m2 à l'origine à 500m2 de surface avec jusqu'à six entrées situées Place du Châtelet, rue Péreira et Rue Royale. 

Le Bazar Saint-Joseph à Orléans en 1908. La petite fille sur les genoux est la grand-mère de l'actuel propriétaire, Guy Bourgeois - Aucun(e)
Le Bazar Saint-Joseph à Orléans en 1908. La petite fille sur les genoux est la grand-mère de l'actuel propriétaire, Guy Bourgeois - Famille Bourgeois

Malgré une baisse d'activité apparue à la fin des années 80, le Bazar Saint-Joseph avait jusque-là su résister. Mais cette fois la concurrence des grandes enseignes comme Ikéa, d’internet mais aussi l'évolution et les changements profonds au sein de la société avec la quasi disparition des listes de mariage mais aussi des dépenses tournées désormais vers d'autres postes comme les voyages ou le multi-média ont eu raison des derniers espoirs de perdurer. 

Arrière-petit-fils du fondateur du Bazar Saint-Joseph, Guy Bourgeois et son fils Flavien, avec qui il dirige l'enseigne, ont pris la décision de cesser définitivement l'activité des magasins. "Impossible de rivaliser avec Ikéa ou Cap-Saran" constate sans amertume Guy Bourgeois. "On ne peut pas vendre des choses à des gens qui n'en veulent plus ou qui trouvent à moins cher" rajoute Guy Bourgeois. Et il n'y aura pas de repreneur pour son magasin : "ça n'intéresse aujourd'hui plus personne". Le descendant de Jacques Thomas regrette toutefois qu'avec la fermeture de magasins comme le sien, le centre-ville d'Orléans ne devienne "plus qu'un lieu de promenade" avec uniquement des restaurants et des services.

La liquidation totale des stocks avant fermeture du Bazar Saint-Joseph débute ce mercredi 27 novembre - Radio France
La liquidation totale des stocks avant fermeture du Bazar Saint-Joseph débute ce mercredi 27 novembre © Radio France - Christophe Dupuy

Une liquidation totale des stocks avant fermeture du célèbre magasin débute ce mercredi 27 novembre à 10 heures. Des centaines de pièces de 20 000 références vont être vendus à prix cassés. L'opération va durer deux mois avant que le rideau ne se baisse inexorablement sur le Bazar Saint-Joseph.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu