Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le blues des aides-soignantes dans les maisons de retraite de la Gironde

lundi 29 janvier 2018 à 18:12 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Sept organisations syndicales appellent à la grève dans les maisons de retraite ce mardi. En cause : le manque de personnel et de moyens pour la prise en charge des résidents en fin de vie. Certains pointent des dérives de maltraitance institutionnelle.

Illustration grève EHPAD
Illustration grève EHPAD © Radio France - maxppp

Bordeaux, France

C'est un appel à la grève générale qui est lancé pour cette journée de mardi dans tous les EHPAD de France ainsi que dans les services de soins et d'aide à domicile. Une intersyndicale (CGT, CFDT, FO, SUD, UNSA, CFTC et CFE-CGC) réclame des conditions de travail dignes et respectueuses des salariés. De nombreux personnels soignants dénoncent une dégradation globale de la prise en charge des pensionnaires. 

"Dans certains EHPAD on frôle la maltraitance faute de moyens" dénoncent les syndicats.  A Bordeaux une manifestation aura lieu à 14 h devant le Conseil départemental de la Gironde dans le quartier Mériadeck, et à 15 h à quelques centaines de mètres plus loin devant l'Agence Régionale de Santé.

Travailler dans de tels conditions m'a rendu malade. Je suis aujourd'hui en arrêt et je ne suis pas certaine de vouloir reprendre mon activité

- Catherine, aide-soignante dans un EHPAD de Sud-Gironde

Sur le terrain et dans les établissements des témoignages de salariés émergent pour dénoncer un "turn-over" chronique et le recours de plus en plus fréquent aux contractuels pour remplacer un personnel à bout de souffle.