Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le bois, un moyen de chauffage ancestral... et moderne

mardi 21 novembre 2017 à 6:30 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Huit millions de Français se chauffent, totalement ou partiellement, au bois. Poêles, inserts, chaudière à granule, les progrès technologiques sont importants également dans ce secteur, pour mieux chauffer mais aussi pour rejeter moins de polluants dans l'atmosphère. Exemple avec le poêle de masse.

Un poêle de masse pratiquement terminé
Un poêle de masse pratiquement terminé © Radio France - Emmanuel Moreau

Auvergne, France

Il trône sur un coté de la pièce de vie. Plusieurs flambées ont déjà été réalisées pour évacuer l'humidité intérieure. Il reste encore quelques finitions, notamment un enduit extérieur pour que tout soit terminé. Dans cette maison en rénovation d'Auzelles, dans le Puy de Dôme, le propriétaire voulait un système de chauffage autonome et indépendant des aléas climatiques. A 840 mètres d'altitude, l'accès à son hameau n'est pas toujours évident en hiver et il a déjà connu une coupure d'électricité d'une semaine.

C'est Julie Grenouillet qui a réalisé ce poêle de masse. Elle s'est installée en avril dernier à Cunlhat. Une reconversion pour cette ancienne informaticienne qui a fait le choix de revenir au pays après sept ans à Paris. Elle voulait travailler de ses mains et a passé un CAP de maçonnerie, où elle a découvert le poêle de masse lors d'un stage.

Un système de chauffage ancestral

Ce mode de chauffage n'a rien de révolutionnaire. Les romains se chauffaient déjà avec des poêles de masse et ce système est toujours utilisé dans de nombreux pays comme l'Allemagne, la Russie ou encore les pays scandinaves, souvent avec de grands poêles de faïence. Le principe est simple, des briques réfractaires, il y en a deux rangées, qui emmagasinent la chaleur pour la restituer progressivement au fil de la journée.

Une flambée suffit pour chauffer une maison une journée, deux en cas de grand froid. Et comme la combustion est très bonne, les rejets sont très faibles, d'autant plus que la consommation de bois est deux fois plus faible que dans un chauffage classique. Quant au coût, cela dépend de la taille du poêle. Cela commence autour de 6 à 7.000 €uros mais c'est un investissement sur le long terme. Un poêle de masse est conçu pour durer un siècle contre une quinzaine d'années pour une chaudière, le tout sans avoir besoin de changer de pièce.

A Auzelles, en plus de foyer où vont brûler les bûches, le poêle de masse est également équipé d'un four pour cuisiner. Il y a également une petite niche. Elle est prévue pour installer une bouilloire et garder en permanence de l'eau au chaud.