Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 53 en orange

Le Britannique Ineos annonce être en "discussion" avec Mercedes pour reprendre l'usine Smart de Hambach

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Le constructeur britannique Ineos Automotive, branche du groupe pétrochimique Ineos qui possède déjà une usine à Sarralbe, indique dans un communiqué être en "discussions avancées" avec Mercedes pour la reprise de l'usine Smart de Hambach, dont la mise en vente a été annoncée vendredi dernier.

Le site Smart à Hambach emploie près de 1.500 salariés
Le site Smart à Hambach emploie près de 1.500 salariés © Radio France - Lucas Valdenaire

Le constructeur automobile britannique Ineos Automotive, qui fabrique les voiture de la marque Grenadier, annonce dans un communiqué ce mardi être entré en "discussions avancées" avec Daimler-Benz pour la reprise de l'usine Smart de Hambach. Le groupe allemand avait annoncé par surprise la mise en vente du site vendredi dernier, suscitant d'énormes inquiétudes en Moselle Est. C'est le premier repreneur potentiel à faire part de son intérêt pour l'usine qui emploie 1600 salariés et sous-traitants.

L'usine Smart de Hambach "idéalement adaptée"

Détenu par le milliardaire Jim Ratcliffe, le groupe Ineos est un groupe pétrochimique, déjà installé en Moselle, avec l'usine de Ineos Polymer de Sarralbe, qui fournit des billes de plastique polypropylène pour l'industrie pétrochimique. Déjà sponsor de Mercedes-Benz en Formule 1, Ineos s'est récemment diversifié dans l'industrie automobile, en lançant sa marque de 4x4 Grenadier. Le groupe cherche une usine pour y développer la production de son premier modèle, un 4x4 qui devait entrer en production en 2021. Précision importante pour le site Smart, ce n'est pas un véhicule électrique.

Aujourd'hui, je ne peux pas vous dire si c'est une bonne nouvelle, on ne les connaît pas !

Ineos explique que le site Smart de Hambach est "idéalement adapté" pour produire son modèle de SUV Grenadier, étant donné que l'usine a été "récemment développée avec une ligne de production dédiée au SUV de taille similaire" au modèle que fabrique la marque britannique. Ineos étudie ainsi la possibilité d'investir dans l'usine existante, à la place de construire deux nouvelles usines en Europe, une au Portugal qui devait employer au moins 500 personnes, et une au Pays de Galles avec 200 salariés.

Ineos s'intéresse à la ligne de production de SUV

"L'épidémie de coronavirus a résulté dans une surcapacité de production de l'industrie automobile européenne, qui a ouvert de nouvelles options alternatives à notre projet d'ajouter deux nouvelles installations à notre capacité productive automobile", indique le PDG de Ineos Automotive, Dirk Heilmann, dans un communiqué. Le constructeur britannique indique qu'il "s'attend à terminer l'étude des options qui s'offrent" à lui dans "les prochaines semaines".

"Aujourd'hui, je ne peux pas vous dire si c'est une bonne nouvelle, on ne les connaît pas ! Ils auraient fait une offre en disant qu'ils reprennent tout le monde, je vous aurais dit oui, mais là on ne sait rien", a réagi ce mardi après-midi Mario Mutzette, délégué CFE-CGC de l'usine Smart de Hambach : "On sera très vigilants. La confiance se gagne. Regardez Daimler en qui on avait une confiance absolue, et qui aujourd'hui nous assassine. On restera très vigilants". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess