Société

La Brocante des Marins annulée à Châteauroux pour des questions de sécurité

Par Mathilde Choin, France Bleu Berry jeudi 29 septembre 2016 à 19:29

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

La Brocante des Marins est annulée ce dimanche à Châteauroux (Indre). Le comité d'organisation a dû faire marche arrière pour des questions de sécurité.

La Brocante des Marins, organisée depuis 1968 à Châteauroux (Indre), est annulée ce dimanche. Les contraintes de sécurité liées au plan Vigipirate et à l'état d'urgence étaient impossibles à mettre en place pour le comité d'organisation de l'association. Une première en 48 ans pour cette brocante de l'avenue des Marins qui a lieu chaque premier dimanche du mois entre le mois d'octobre et le mois de juillet (ou presque, une première brocante a déjà été annulée en juillet 2014 pour cause d'intempéries). Entre 150 et 200 exposants étaient attendus pour cette grande première brocante de l'année.

Les membres de l'association se sont battus jusqu'au bout pour maintenir leur brocante mais ils ont fini par se résoudre lors d'une ultime réunion mercredi soir. "Mettre toute la sécurité qui nous était demandée, ça se prépare, un, deux, trois mois avant. Nous n'avons pas les moyens financiers de pouvoir prendre des professionnels, pointe François Perrot, le président de l'association. ll faudrait mettre au minimum une trentaine, une quarantaine de personnes sur place."

"Ça va trop loin"

Du côté des habitants et des commerçants de la rue aussi c'est un véritable coup de massue. Nicole habite rue des Marins depuis de nombreuses années, la brocante, c'est un rituel pour elle. Elle ne comprend pas qu'elle puisse être annulée pour des questions de sécurité : "Les risques d'attentats, ça va un peu loin quand même ! La Brocante des Marins, ce n'est pas une manifestation qui ramène beaucoup de monde. Elle n'est pas organisée dans un quartier sensible non plus". Gérard aussi est déçu mais au fond, il comprend cette décision : "S'il ne se passe rien, on dit que c'est exagéré. Si il se passe quelque chose, on se dit que l'on aurait dû le faire".

Jusqu'à 60 % de chiffre d'affaires en plus

Chaque année, des centaines d'acheteurs se pressent rue des Marins. Une aubaine pour les commerçants : Emmanuel, un des boulangers de la rue, voit son chiffre d'affaires augmenter de 60 % le premier dimanche de la brocante. Et si y'avait bien une brocante de l'année qu'il ne voulait pas voir supprimée c'était celle-ci : "Surtout la brocante d'octobre, où là on est certains de voir tous les brocanteurs. Ce qui n'est pas toujours le cas. Mais celle-ci, c'est la plus belle de l'année et elle marque les esprits"

Le comité d'organisation s'attelle aujourd'hui à rappeler tous les brocanteurs pour leur dire que c'est annulé. Mais François Perrot, le président de l'association, ne veut pas lâcher l'affaire : "On ne fait pas notre brocante d'octobre, soit. Mais réfléchissons plutôt maintenant à la brocante de novembre."