Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le bus de la forme sillonne les routes du Lot pour permettre aux seniors de faire du sport

-
Par , France Bleu Occitanie

Ce bus transformé en salle de sport, avec vélos d’appartements, tapis roulant, rameurs, va de village en village pour permettre au seniors de pratiquer une activité physique régulière, meilleur remède aux pathologies comme le diabète ou l'apnée du sommeil.

Les seniors en plein action dans le bus de la forme à Saint-Céré
Les seniors en plein action dans le bus de la forme à Saint-Céré © Radio France - Olivier Lebrun

Saint-Céré, France

Ce jour-là, le bus de la forme fait étape à Saint-Céré. C’est la première séance du rendez-vous hebdomadaire de sport à domicile, il y en aura trois dans l’après-midi.

« Allez les vieux ! » le ton est donné par Christian Meunier, l’animateur du bus de la forme qui donne le top départ à huit adorables mamies qui ont pris place sur les vélos d’appartement. C’est parti pour 40 minutes d’efforts, ensemble et dans la bonne humeur.

Le bus "Je bouge pour moi" stationne sur la place de la salle polyvalente à Saint-Céré - Radio France
Le bus "Je bouge pour moi" stationne sur la place de la salle polyvalente à Saint-Céré © Radio France - Olivier Lebrun

A la rencontre des seniors 

Micheline - 87 ans – pédale sans s’essouffler, c’est elle qui tire le reste de la troupe ironise Christian Meunier : « Je ne fais plus de vélo maintenant, mes filles m’ont défendu le vélo en ville, alors je viens ici, ça fait du bien !  Çà n’a pas l’air comme ça, mais il nous fait travailler, des fois on est fatigué quand on repart. » 

« Je me trouve bien depuis que je suis à la retraite – commente Elise 85 ans – parce que je fais beaucoup plus de sport qu’avant, tous les jours un peu. Je vois que je vais mieux, maintenant je me sens bien physiquement. »

« J’ai l’apnée du sommeil, j’ai de l’hypertension, du diabète, c’est très bénéfique » constate Fernande, 68 ans.

« J’ai 81 ans - dit sa voisine de vélo – je trouvais que j’étais un peu trop âgé pour aller dans les salles de sport. Mais là, ça convient très bien à des personnes de nos âges. A 81 ans, on ne peut pas être tout à fait en forme, mais c’est vrai que j’ai beaucoup moins de misères de santé. Je pourrais être centenaire, grâce à Christian Meunier ! »

Montez à bord du bus de la forme

L’effort remède à la guérison

Christian Meunier, ancien éducateur sportif, a créé il y a trois ans l’association Aéré 46 . Lui-même diabétique et souffrant d’apnée du sommeil, il sait qu’il est possible de les soulager grâce à une activité physique régulière.

« 30 minutes par jour suffisent », explique Christian Meunier. « Mon objectif est de sortir les personnes seniors de l’isolement, qu’elles se retrouvent pour faire de l’activité physique. Une pratique régulière suffit à faire reculer le diabète, l’apnée du sommeil, voir une régression jusqu’à 40% des cancers du sein. On fait du vélo, on fait du tapis, on peut faire du rameur, l’essentiel c’est qu’au bout de 45 minutes, les gens sont biens, ils ont la banane, ils sont heureux. »

Christian Meunier prend la tension et fait un bilan complet avant l'effort des seniors - Radio France
Christian Meunier prend la tension et fait un bilan complet avant l'effort des seniors © Radio France - Olivier Lebrun

Aller vers les gens

Rien que sur le département du Lot, il y a 5 500 diabétiques et 12 000 personnes souffrant d’apnée du sommeil. L’association compte déjà plus de 300 adhérents, le bouche à oreille a fonctionné très vite, le bus à chaque étape fait le plein. 

« Cet après-midi, je fais encore deux séances à Saint-Céré, enchaine Christian Meunier . Ensuite on repart à Lacapelle-Marival, à 18h30 on va à Cajarc. Demain matin je fais Parnac, Gindou, Gourdon, Alvignac-les-Eaux, Assier, Thémines, Duravel, Frayssinet-le-Gélat, Labastide-Murat, Sauzet, Crayssac, et Pradines. »

Le bus est déjà reparti sur les routes du Lot, à fond la forme.