Société

Le bus du partage va s'arrêter tous les vendredis sur le marché de Buzançais

Par Justine Dincher, France Bleu Berry vendredi 23 septembre 2016 à 6:00

Le bus du partage va s'arrêter à Buzançais.
Le bus du partage va s'arrêter à Buzançais. © Radio France - Justine Dincher

Nouveau projet pour l'association "Réflexe partage" dans l'Indre : tous les vendredis, le bus du partage s'arrêtera désormais sur le marché de Buzançais. Un centre d'accueil pour demandeurs d'asile a récemment ouvert dans cette commune.

Nouvel arrêt pour le bus du partage ! Depuis le mois de mars 2015, le véhicule de l'association "Réflexe partage" se déplace à Châteauroux. Il se positionne tous les vendredis dans le quartier Saint Jacques et la rue des Nations, et tous les samedis sur le marché de la place de la République. Il permet de mettre en relation les personnes en situation précaire avec d'autres habitants qui veulent donner. L'association recense les besoins des uns et récoltent les dons des autres. Ainsi, elle collecte des objets divers (vêtements, vaisselles, etc.) pour les redistribuer.

Plusieurs dizaines de bénéficiaires à Châteauroux

Après un an et demi d'activités, il y a désormais les habitués : "des personnes ont leur caddie pour faire le marché, et leur caddie est rempli de choses à donner. Ils ont des choses en trop, en bon état, ils nous les apportent et nous les redistribuons", explique Florence Chauvin, fondatrice de l'association.

Il est difficile de donner un nombre, mais au moins 200 à 300 personnes auraient déjà bénéficié des services du bus. "C'est un bilan très positif, autant pour ça qui donne que pour ceux qui reçoivent. Le bus, au delà des dons matériels, c'est une rencontre ! Nous offrons un café, un thé, des viennoiseries. C'est la vie ! Des liens très forts se nouent entre nous", renchérit Florence Chauvin.

Le tableau du bus du partage. - Radio France
Le tableau du bus du partage. © Radio France - Justine Dincher

Le bus du partage est ouvert à tous ceux qui ont besoin ou envie de donner. Il se déplace également près du centre d'hébergement social de Châteauroux. Depuis quelques mois, Ali, un volleyeur professionnel de 25 ans, réfugié irakien à Châteauroux avec sa femme et son bébé de 10 mois, vient chercher du réconfort auprès des bénévoles du bus du partage : "nous avons fui notre pays à cause de la guerre. Ici, au bus, ils nous ont donné des vêtements, des jeux pour notre bébé, tout ce dont on a besoin. Ils nous accueillent avec des câlins, nous avons besoin de ça : de paix, juste de paix".

Florence et son équipe tente, par exemple, en ce moment, de trouver une chaise haute pour le bébé d'Ali. Il y a quelques jours, ce sont des vêtements qu'ils ont déniché à Esméralda, une banquière albanaise qui a quitté son pays avec son mari policier : "dans notre pays, il y avait beaucoup de problèmes de corruption. Quand nous sommes arrivés à Châteauroux, nous ne connaissions personne. Avec le bus, j'ai rencontré des personnes magnifiques. Nous partageons le café, nous partageons nos problèmes. C'est comme une baguette magique !"

Un nouvel arrêt à Buzançais à partir du 30 septembre

A partir du vendredi 30 septembre, le bus du partage s'installera sur le marché de Buzançais, sur la place de l’église. Cette commune berrichonne a récemment ouvert un centre d'accueil pour demandeurs d'asile.

Il restera sur le samedi matin de 9 heures à 12 heures, sur le marché place de la République à Châteauroux. Il décalera son rendez-vous dans le quartier Saint-Jacques à Châteauroux puis rue des Nations, de 17 heures à 20 heures.

Et en un an et demi d'existence, le bus du partage a même dépassé les frontières de l'Indre. Il existe un autre bus du partage à Lyon, bientôt un nouveau peut-être à Chambéry, à Aix en Provence et en Normandie.

► Association "Réflexe partage" : http://www.reflexepartage.org/

Partager sur :