Société

Le CADA de Montpellier à nouveau pris pour cible

Par Sylvie Duchesne, France Bleu Hérault vendredi 30 septembre 2016 à 15:40

L'entrée du CADA
L'entrée du CADA © Radio France - Sylvie Duchesne

L'entrée du centre d'accueil pour demandeurs d'asile (CADA) de Montpellier a été muré dans la nuit de jeudi à vendredi .

"Montpellier sans clandestins". C'est le slogan que l'on pouvait voir ce vendredi matin sur le mur en parpaings érigé dans la nuit devant l'entrée du Centre d'accueil pour Demandeurs d'Asile, situé juste derrière le lycée Mermoz de Montpellier. Une patrouille de police a découvert l'existence de ce mur au matin.

Le groupe d’extrême droite, Génération Identitaire, a revendiqué cet acte, via son site Facebook et photo du mur à l'appui. "Nous ne laisserons pas des migrants arriver et se balader tranquillement au milieu des jeunes Montpelliérains ! " peut-on lire sur cette page. Les militants réclament également la fermeture de ce centre. Une enquête a été ouverte. Les patrouilles de police vont aussi s'intensifier pour éviter tout nouvel incident.

Le CADA a déjà été visé par des militants de la Ligue du Midi

Ouvert le 19 septembre , le CADA, installé dans un bâtiment appartenant à l'Etat, doit accueillir 90 demandeurs d'asile envoyés par l'OFII, l'Office Français de l'Immigration et de l’Intégration. Certains aménagements sont toujours en cours de finition pour qu'il soit complètement opérationnel.

Le 22 septembre déjà, le CADA avait été pris pour cible par une quinzaine de militants de la Ligue du Midi. Ils avaient brûlé des pneus devant l'entrée et scandé des slogans racistes avant d'être dispersés dans le calme.