Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le camp de migrants de la porte d'Aubervilliers sera évacué "dans les prochaines semaines"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le préfet de Paris Michel Cadot a annoncé ce jeudi un démantèlement du camp de migrants de la porte d'Aubervilliers "dans les prochaines semaines", lors de l'inauguration d'un centre d'accueil et d'examen des situations, porte de la Chapelle.

Le campement de la porte d'Aubervilliers sera évacué dans les prochaines semaines.
Le campement de la porte d'Aubervilliers sera évacué dans les prochaines semaines. © Maxppp - Vincent Isore

Plus de deux mois après l'évacuation de deux camps de migrants, le 7 novembre dernier, porte de la Chapelle, le préfet de Paris Michel Cadot a annoncé ce jeudi qu'un démantèlement du camp de la porte d'Aubervilliers aura lieu "dans les prochaines semaines". Le préfet inaugurait ce jeudi matin le sixième CAES (centre d'accueil et d'examen des situations) de la région. Un centre qui pourra accueillir 150 migrants. 

"L'opération est en préparation. Je souhaite qu'elle soit conduite d'ici à la fin du mois de janvier". Michel Cadot

Selon la préfecture de région, 1 400 migrants ont en ce moment établi campement entre la porte de Clignancourt et la porte de la Villette. Ils seraient entre 900 et 1000 au sein du campement de la porte d'Aubervilliers. 

"C'est une opération compliquée et qui nécessite un temps de préparation" Michel Cadot 

"L'évacuation nécessite un temps de préparation. Il faut mobiliser des centres d'accueil. Nous sommes en train de le faire. Cela suppose également de gérer une opération compliquée, car _il y a beaucoup de monde et il y a des problèmes qui se cumulent, comme des problèmes de trafics et de consommation de drogue. Cela suppose une organisation et la mise en place d'un dispositif, à la fois sanitaire et policier_, adapté à une opération compliquée. Elle sera conduite dans les prochaines semaines. Je souhaite avant la fin du mois de janvier", a déclaré Michel Cadot ce jeudi matin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu