Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Paris : le campement de migrants situé porte de la Chapelle évacué

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le campement de migrants situé porte de la Chapelle dans le XVIIIe arrondissement de Paris est en cours d'évacuation depuis ce jeudi matin. Environ 400 personnes s'étaient installées dans ce secteur.

Le campement de la porte de la Chapelle se situait sous les bretelles d'autroroutes.
Le campement de la porte de la Chapelle se situait sous les bretelles d'autroroutes. © Maxppp - jpnvhb

Paris, France

L'opération d'évacuation du campement de migrants situé porte de la Chapelle à Paris a débuté vers 7 heures ce jeudi matin. Situé dans le nord de la capitale, dans le 18e arrondissement, il regroupait au moins 400 personnes. Il comptait 424 tentes au dernier décompte réalisé par France terre d'asile. Les migrants étaient installés dans des tentes sous les bretelles de l’autoroute A1. 

Ils sont originaires pour la plupart du Soudan, d'Afghanistan ou d'Érythrée et doivent être dirigés vers des structures d'hébergement. 

"Les gens vivent avec les rats, il y en a un millier ici c'est horrible. Il n'y a pas d'eau, pas d'électricité. Ce ne sont pas des conditions dignes d'un pays développé", raconte John, un Somalien à l'AFP.

Ce campement a déjà été démantelé à plusieurs reprises par les forces de l'ordre. Hier, la maire de Paris Anne Hidalgo a dénoncé un "déni de réalité" de la part de l'État à propos de ces campements où règne selon elle "le chaos".

Hier, entre 900 et 1.800 migrants ont été recensés sur l'ensemble des campements parisiens. Plusieurs associations vont suspendre leurs actions le 9 avril pour dénoncer cette situation.